news

Les personnes âgées « rejetées » du Mozambique en pèlerinage, de la solitude à la miséricorde du Jubilé

5 Juillet 2016 - MOZAMBIQUE

PERSONNES ÂGÉESLe Mozambique

A Nampula et à Beira, des centaines de personnes âgées pauvres ont franchi la Porte Sainte avec la Communauté de Sant’Egidio, mobilisant également les jeunes et les autres habitants de leurs quartiers : un réseau d’amitié et de protection.

Partager Sur

Il existe un fil rouge qui lie les personnes âgées de Nampula et de Beira, deux villes du Mozambique très éloignées l'une de l'autre. C'est le Jubilé de la Miséricorde, célébré avec la Communauté de Sant'Egidio et qui a créé autour des aînés un réseau d'amitié avec les jeunes et les autres habitants des quartiers où ils vivent.

Dimanche 2 juillet, plus de 1300 personnes (aînés, proches et amis de la Communauté) ont franchi la Porte Sainte de la cathédrale de Nampula. Ce fut une journée particulière pour beaucoup de personnes âgées qui n'étaient plus sorties de chez elles ou de leur quartier depuis plus d'un an. Pour l'occasion, la Communauté de Sant'Egidio a sollicité tous ceux qui, des paroissiens aux chefs de quartier, ont aidé les aînés à sortir pour accomplir ce pèlerinage et rompre l'isolement qui les entoure.

Le même jour, à Beira, une foule d'environ 500 personnes s'est formée devant la maison de la Communauté de Sant'Egidio, d'où est partie une procession qui a traversé les rues de le ville pour rejoindre la cathédrale. Beaucoup parmi les personnes âgées présentes sont pauvres, souvent obligées de demander d'aumône pour pouvoir survivre. Les aînés sont amis des jeunes de la Communauté de Sant'Egidio depuis de nombreuses années : tous les samedis, ils sont accueillis dans la maison de la Communauté où ils reçoivent du riz et du savon.

La plupart d'entre eux ont été « rejetés » par leur propre famille qui les considère comme des sorciers, car, sur la foi de superstitions locales, on croit que, pour avoir atteint un âge avancé, les personnes âgées ont volé des années de vie aux plus jeunes. La procession dans les rues de Beira avec les jeunes de Sant'Egidio leur a ainsi restitué une dignité. Un signe de la miséricorde de ce Jubilé, qui unit les nombreux endroits du monde où les pauvres retournent au cœur de l'Église.