news

Libye, accord à Sant’Egidio entre les tribus du Sud pour la pacification de la ville de Sebha

6 Octobre 2016 - ROME, ITALIE

PaixLibye

Les représentants des tribus réunis à Sant’Egidio ont trouvé une entente pour la zone stratégique du pays

Partager Sur

Du 3 au 5 octobre, se sont réunis à Rome, au siège de la Communauté de Sant’Egidio, les représentants des tribus Awlad Suleiman et Tebu de la ville de Sebha, capitale du Fezzan, la grande région du Sud de la Libye. Les deux délégations, après une discussion longue et approfondie, ont signé une déclaration conjointe dans laquelle a été affirmée la volonté de rétablir la confiance réciproque et de travailler ensemble pour la cohabitation pacifique à Sebha, ville stratégique pour l'ensemble du pays, où, depuis le début de la crise libyenne, des affrontements ont eu lieu entre les différentes composantes de la population, provoquant une situation de grande incertitude.

Les délégués, remerciant la Communauté de Sant’Egidio pour le rôle qu'elle a joué “par son long et constant engagement aux côtés des habitants de la région du Fezzan”, ont souligné leur volonté de collaborer pour le bien commun et de favoriser le dialogue pour la résolution de toutes les divergences.

Sant’Egidio exprime sa satisfaction devant un accord qui concerne la ville la plus importante du Sud libyen, région clé pour la pacification du pays tout entier. La Communauté s'est engagée depuis plusieurs années en faveur d'une solution de la crise libyenne. Elle a en particulier joué un rôle de premier plan pour la stabilisation du Fezzan. Des pas importants avaient déjà été faits dans cette direction en novembre 2015 par les tribus Touareg et Ubari pour la pacification de la ville d'Ubari, et, en juin dernier, par toutes les composantes du Sud libyen avec la signature, toujours à Sant’Egidio, d'un accord humanitaire qui a permis la distribution de médicaments et de matériel sanitaire dans les sept principaux hôpitaux du sud de la Libye. Les expéditions, qui ont concerné des structures sanitaires d'Ubari et Sebha, sont déjà arrivées à destination, grâce notamment à l'implication de la coopération italienne.