news

L’œuvre de tous ceux qui se prodiguent pour aider et assister les réfugiés et les migrants est obscurcie par le bruit de ceux qui donnent voix à un égoïsme instinctif. Mais la fermeture n’est pas une solution, elle finit même par favoriser les trafics criminels. L’unique voie est celle de la solidarité.

26 Octobre 2016

Les paroles du Pape Françoisréfugiés

Partager Sur

Au cours des siècles, nous avons assisté à cet égard à de grandes expressions de solidarité, même si les tensions sociales n’ont pas manqué. Aujourd’hui, le contexte de crise économique favorise malheureusement l’apparition d’attitudes de fermeture et de refus d’accueillir. Dans certaines parties du monde s’élèvent des murs et des barrières. Il semble parfois que l’œuvre silencieuse de nombreux hommes et femmes qui, de diverses manières, se prodiguent pour aider et assister les réfugiés et les migrants soit obscurcie par la rumeur d’autres personnes qui donnent voix à un égoïsme instinctif. Mais la fermeture n’est pas une solution, elle finit même par favoriser les trafics criminels. L’unique voie pour trouver une solution est celle de la solidarité. Solidarité avec le migrant, solidarité avec l’étranger... L’engagement des chrétiens dans ce domaine est urgent aujourd’hui comme par le passé. 

Lire la suite


Audience Générale du 26/10/2016