news

Le pape François en visite à la basilique Saint-Barthélemy pour prier en mémoire des nouveaux martyrs le 22 avril

20 Avril 2017 - ROME, ITALIE

MartyrsPape François

Durant la prière, des témoignages de parents et amis des martyrs et la rencontre avec les réfugiés. L’événement sera retransmis en streaming sur le site et sur facebook

Partager Sur

Sant’Egidio se prépare à accueillir dans la joie la visite du pape François dans la basilique Saint-Barthélemy, confiée à la Communauté et dédiée depuis 1999 à la mémoire des « Nouveaux Martyrs » selon la volonté de Jean-Paul II. Les interventions de parents et amis de trois (parmi les nombreux) témoins de la foi, dont on conserve la mémoire dans l’église de l’île Tibérine sont prévues au cours de la liturgie de la Parole, qui se tiendra samedi à partir de 17h – et dont le programme est détaillé dans le livret diffusé aujourd’hui par la salle de presse du Vatican : Karl Schneider, fils de Paul, pasteur de l’Eglise réformée, tué en 1939 dans le camp de Buchenwald parce qu’il avait déclaré les objectifs du nazisme au pouvoir « inconciliables avec les paroles de la Bible », Roselyne, sœur du père Jacques Hamel, assassiné à Rouen, en France, le 26 juillet de l’année dernière à la fin de la messe, et Francisco Hernandez Guevara, ami de William Quijano, un jeune de Sant’Egidio au Salvador, qui a été tué en septembre 2009 parce que, avec les « Ecoles de la Paix » de la Communauté, il offrait aux adolescents du quartier où il vivait une alternative aux Maras, les bandes de jeunes qui sèment la terreur dans ce pays d’Amérique centrale. Le pape François, après son homélie, rendra hommage aux six chapelles latérales de la basilique qui conservent les reliques des martyrs d’Europe, d’Afrique, des Amériques, d’Asie, du communisme et du nazisme. Au cours de la liturgie, des cierges seront allumés pour accompagner chaque prière prononcée en mémoire des témoins de la foi du 20e siècle jusqu’à nos jours : pour les Arméniens et autres chrétiens des Eglises victimes des massacres perpétrés pendant la Première Guerre mondiale, pour les martyrs de la paix et du dialogue, comme les moines trappistes de Notre-Dame de l’Atlas en Algérie et don Andrea Santoro en Turquie, pour ceux qui ont été tués par la mafia, comme don Pino Puglisi, et pour les nombreux missionnaires qui, dans le monde, ont donné leur vie pour l’Evangile. Un souvenir qui traversera tous les continents réunissant des noms connus, comme l’archevêque de San Salvador, Oscar Arnulfo Romero, et d’autres moins connus. On priera aussi pour les évêques Mar Gregorios Ibrahim, Paul Yazigi et le Père Paolo Dall’Oglio, séquestrés désormais depuis longtemps en Syrie, dont nous n’avons toujours pas de nouvelles.

 A la fin de la prière, le pape François rencontrera, dans les locaux près de la basilique, un groupe de réfugiés arrivés en Italie avec les couloirs humanitaires, ainsi que des femmes victimes de la traite et plusieurs mineurs non accompagnés.

 

L'événement est transmis en streaming dans plusieurs langues

Italiano -  http://www.santegidio.org/pageID/16308/langID/it/Diretta-Papa-Francesco.html

English - http://www.santegidio.org/pageID/16308/langID/en/Live-Pope-Francis.html

Français - http://www.santegidio.org/pageID/16308/langID/fr/LIVE-Pape-François.html

Español - http://www.santegidio.org/pageID/16308/langID/es/LIVE-Papa-Francisco.html

Português - http://www.santegidio.org/pageID/16308/langID/pt/LIVE-Papa-Francisco.html