news

La douleur de la Communauté de Sant’Egidio après la disparition de l'évêque Leon Lemmens

2 Juin 2017

Eglise Catholique

Un long entretien en vidéo

Partager Sur

L'évêque Leon Lemmens, auxiliaire de Malines-Bruxelles s'est éteint cette nuit à l'âge de 63 ans, des suites d'une grave maladie, accompagné des amis de la Communauté. 

C'est au cours de ses études à Rome dans les années 1970 que Leon a rencontré la Communauté et a commencé à servir les pauvres et à célébrer la liturgie dans la périphérie romaine, d'abord au Trullo, puis à Serpentara. 

Rentré en Belgique, dans son diocèse de Hasselt, en plus de ses engagements diocésains, il a travaillé avec la Communauté pour la paix et pour le dialogue interreligieux, en Afrique et en Indonésie.

Entre 2004 et 2011, il est revenu vivre à Rome, où il a travaillé à la Congrégation des Eglises orientales avant de devenir recteur d'abord du séminaire roumain, puis du séminaire de la fraternité sacerdotale missionnaire de Sant’Egidio. Tout au long de ces années, il n'a jamais quitté son engagement pastoral dans la périphérie romaine et auprès des pauvres.  

En 2011, le pape Benoît XVI l'a nommé évêque auxiliaire du diocèse de Malines-Bruxelles, une charge exercée avec passion et enthousiasme. L'évêque, qui a toujours cultivé un regard universel sur l'Eglise, a voyagé dans de nombreux pays. L'été dernier, il s'est rendu à Goma dans le Kivu pour prêcher les exercices spirituels au clergé. A cette occasion, il s'est rendu sur la tombe de Floribert Bwuana Chiu, martyr de la corruption. Il a participé à Assise, en septembre 2016, à la Prière pour la paix, où il a eu l'occasion de saluer le pape François et d'accompagner le patriarche Bartholomée.

Son caractère amical, cordial, toujours prompt à l'écoute et au dialogue, sa fidélité à l'amitié l'ont rendu cher à de nombreuses personnes. Durant les mois de sa maladie, vécue avec foi et patience, il a toujours été accompagné par l'affection de ses amis et proches.

Aujourd'hui, la Communauté de Sant’Egidio, dans la tristesse de la séparation, s'unit dans la prière aux nombreuses personnes qui l'ont aimé et soutenu ces dernières années, dans le souvenir d'un pasteur bon et généreux, d'un chrétien sincère, au regard toujours ouvert sur le monde, ami de l'Evangile et des pauvres.