news

Lutte contre la "culture du rebut" dans la société du Salvador. L'appel "Pas d'avenir sans aînés" soutenu par les jeunes

29 Juillet 2020 - LE SALVADOR

Pas d'avenir sans aînés
PERSONNES ÂGÉESAmérique centralecoronavirus

Partager Sur

Le Día de los Abuelos (le jour des grands-parents) coïncide dans différents pays du monde avec la commémoration de l'Eglise catholique des saints Anne et Joachim, les grands-parents de Jésus.

Durant la pandémie de Covid-19, cette célébration nous a conduit à penser non seulement à nos propres grands-parents mais également aux personnes âgées seules, à domicile et dans les maisons de retraite. Les jeunes de la Communauté de Sant'Egidio du Salvador ont relancé l'appel international "Pas d'avenir sans aînés" pour combattre un problème culturel, décrit avec efficacité par le pape François par l'expression "culture du rebut", la tendance de la société à exclure ceux qui ne sont pas productifs.

Cette situation mondiale a mis en lumière le peu de valeur attribuée aux personnes âgées, à travers le choix dramatique de donner la priorité des soins aux plus sains.

L'appel reitère le principe d'égalité de traitement et la Communauté est engagée dans la lutte quotidienne contre la culture du rebut. L'engagement de la société civile est essentiel pour progresser dans l'accompagnement des personnes âgées: le Salvador a adopté en 2002 la  Ley de Atención Integral para la Persona Adulta Mayor (loi sur l'assistance compète aux personnes âgées); et depuis 1948 il est membre de l'Organisation des Etats américains, mais les inégalités sociales sont actuellement mises à l'épreuve par les conséquences économiques de la pandémie.

Les jeunes de Sant'Egidio ont accueilli l'appel du pape François à l'Angélus du 26 juillet, qui a invité à poser des gestes de tendresse: "chacune de ces personnes âgées est l'un de vos grands-parents". C'est l'invitation à réaliser une alliance entre les générations qui jaillit des Ecritures, du livre du prophète Joël: "vos anciens seront instruits par des songes, et vos jeunes gens par des visions" (Joël 3,1). Sans aînés manque la vision de l'avenir, en particulier en cette période de Covid-19 où nous sommes à la croisée des chemins, devant choisir entre la protection des plus vulnérables et une société moins humaine.

Depuis le premier cas confirmé de Covid-19 enregistré dans le pays le 18 mars, le Salvador compte désormais 15 446 cas, 7 903 guérisons et 417 décès. Le pays a rouvert les portes à l'activité économique le 16 juin en mettant fin à la quarantaine en vigueur depuis le 21 mars. La situation est préoccupante en ce sens que le Salvador se trouve encore dans la phase ascendante du nombre de nouveaux cas. Plus de 6 500 personnes sont actuellement positives au virus sur une population de 6,5 millions d'habitants.

Dans la vidéo, l'appel "Pas d'avenir sans aînés" (les photos sont antérieures à 2020)