news

A Mytilène, Sant'Egidio et la paroisse catholique collaborent pour aider les réfugiés

19 Août 2020 - PRÉFECTURE DE LESBOS, GRÈCE

#santegidiosummerLesbos

Partager Sur

L'article, écrit par le curé de l'Eglise catholique de Lesbos, le père Léon Kiskinis, a été publié sur le portail de l'Eglise grecque sous le titre Συνεργασία Καθολικής Ενορίας Μυτιλήνης και Κοινότητας Αγ. Αιγιδίου

Environ 150 volontaires de la Communauté de Agios Aigidi, dont plusieurs prêtres, s'alternent à Mytilène chaque semaine au mois d'août, offrant leurs services aux réfugiés de Lesbos. Leur collaboration avec la paroisse catholique de Mitilene est harmonieuse et continue sans interruption pour la deuxième année consécutive. La paroisse les aide de toutes les manières possibles en offrant le repas chaque dimanche aux réfugiés catholiques venant à l'église.

Le dimanche, en août, la Divine Liturgie dans l'église paroissiale de Panagia à Mytilène pour les réfugiés catholiques se tient à 10h en fançais, à 11h30 en anglais, et à 19h à Panagiouda, en dehors de Moria, pour qui n'a pu venir le matin dans l'église paroissiale, tandis que pour les catholiques de langue grecque elle se tient chaque samedi à 19h.

A environ 350 personnes - pour la plupart des familles avec enfants en bas âge provenant d'Afghanistan, d'Iran, de Syrie - il a été permis de quitter le camp de Moria pour le dîner, lequel est offert par la Communauté de Sant'Egidio dans un espace en location, à deux pas de Moria.

Tout ceci se passe dans le strict respect des normes contre la diffusion du Covid-19, mais dans un climat de fête: la gratitude visible sur les visages des réfugiés aide à dépasser les barrières linguistiques.

Actuellement se trouvent à Lesbos environ 15 000 réfugiés. De nombreuses ONG ont cessé leurs activités et quitté l'île ces derniers mois, au moment où se multiplient les épisodes d'intolérance et de violence à leur égard. L'Eglise catholique, à travers la paroisse de la Transfiguration de la Vierge, Caritas Hellas et la Communauté Agios Aegidio reste sur le terrain pour aider les personnes dans le besoin.

[P. Léon Kiskinis, curé]

Traduction de la rédaction