news

Soudan du Sud: après un nouveau cycle de négociations, un accord des parties sur les principes pour faire avancer le processus de paix

5 Décembre 2020

Soudan du Sud
Paix

La violence en Equatoria a diminué après l'accord de novembre. On recherche une entente entre le gouvernement et l'opposition sur l'interprétation du conflit et la méthode de ratification de la nouvelle constitution

Partager Sur

Une semaine d’intenses négociations entre le gouvernement du Soudan du Sud (RTGoNU) et les mouvements d’opposition réunis au SSOMA vient de s’achever à Rome, avec la médiation de la Communauté de Sant’Egidio. Au cours des travaux, les deux délégations sont parvenues à un accord sur la plupart des points contenus dans le texte intitulé Déclaration de principes, notamment :

• la nature fédérale du gouvernement et le partage des pouvoirs;

• l’identité nationale et le respect des différences ethniques, culturelles et linguistiques;

• la création de la National Constitutional Conference (NCC) et de la National Constitution Review Commission (NCRC);

• la création d'un mécanisme de contrôle de la gouvernance économique (recettes, budget et dépenses);

• la réforme du secteur civil et public et la mise en place d'un nouveau secteur de la sécurité;

• le respect des territoires et des droits des communautés autochtones;

• les frontières intérieures entre les régions; 

• la participation active de la communauté internationale à toutes les phases ultérieures de "l'Initiative de Rome".

Il reste deux points sur lesquels il faut encore s'entendre : la nature du conflit et la méthode d'approbation de la nouvelle constitution, actuellement en cours de rédaction. Sur le premier point, le SSOMA insiste sur le caractère ethnique de la guerre, tandis que le gouvernement rejette cette interprétation ; sur le second, il y a un différend sur le référendum comme instrument de ratification. Sur ces questions, la médiation s'est réservé le droit de faire d'autres propositions.

Les pourparlers de réconciliation ont été menés en présence de la communauté internationale et se poursuivront dans les jours et semaines à venir pour rechercher des solutions communes. Remerciant l'Ambassadeur de l'IGAD, Ismail Wais, l'Envoyé spécial du Kenya, Kalonzo Musyoka, l'Envoyée spéciale de l'Ouganda, Betty Oyella Bigombe, et l'Envoyée spéciale des États-Unis, Stuart Symington, la Communauté de Sant’Egidio exprime sa satisfaction quant à la baisse substantielle de la violence dans la région de l’Équatoria, résultat de l’accord sur le contrôle du cessez-le-feu, conclu il y a quelques semaines à Rome en même temps que la reprise du dialogue en octobre. Sant’Egidio poursuivra, avec la communauté internationale, son attachement à la recherche d’une paix inclusive et durable pour le Soudan du Sud.

 


Soudan du Sud: après un nouveau cycle de négociations, un accord des parties sur les principes pour faire avancer le processus de paix
Soudan du Sud: après un nouveau cycle de négociations, un accord des parties sur les principes pour faire avancer le processus de paix