news

Repenser la société en partant des plus petits et préparer un #Noëlpourtous : un réseau de solidarité pour répondre ensemble à la crise

10 Décembre 2020

Guides où manger, dormir, se laver#NoëlPourTous
PauvretéNoël

Partager Sur

À Rome, avant la pandémie, la Communauté disposait de trois centres de distribution en plus de la mensa de la Via Dandolo. Aujourd'hui, il y en a 28. Ce n'est là qu'un exemple de l'augmentation de l’aide alimentaire offerte par Sant'Egidio, non seulement à Rome, mais dans de nombreuses villes italiennes et dans le monde entier. Une augmentation qui va de pair avec la multiplication des effectifs de volontaires, dont beaucoup sont jeunes.

Marco Impagliazzo, dans la conférence de presse, a décrit la situation italienne à travers les yeux de ceux qui aident et de ceux qui sont aidés, avec la proposition de repenser la société en partant des plus petits pour construire des villes pour tous.

Le guide DOVE et les adresses de la solidarité

Présenté lors de la conférence, le nouveau guide DOVE "Où manger, dormir, se laver" à Rome - et bientôt dans d'autres villes  - présente une carte du réseau des services publics et de ceux offerts par les associations, les communautés et les paroisses pour les sans-abri et les personnes en difficulté.

Il existe de nombreuses façons de faire preuve de solidarité mais, à mesure que l'urgence hivernale approche, on s'inquiète beaucoup pour les sans-abri qui ne trouveront pas d'hébergement pour la nuit. Le président de la Communauté, Marco Impagliazzo, a souligné le manque de structures et a lancé un appel au préfet de Rome pour la mise en place d'une cellule de coordination afin d'aider les pauvres, italiens et étrangers, déjà touchés par la pandémie et maintenant menacés par l'arrivée du froid.

Un filet de sécurité pour les pauvres

La Communauté rouvrira bientôt l'église de San Calisto pour y passer la nuit. D'autres lieux à Rome seront mis à disposition grâce à la collaboration avec la communauté de Saint Paul.

Dans les périphéries, Sant'Egidio a ouvert de nouveaux centres de distribution de nourriture et ses mensa se sont organisées pour distribuer de la nourriture à emporter, en portions individuelles. De mars à octobre, 150 000 colis alimentaires ont été distribués, soit deux fois et demi plus que l'année précédente. La moyenne est de 19 000 colis par mois.

Dans l'urgence, un nouvel engagement de la Communauté en faveur de la santé est également né. En collaboration avec les hôpitaux S. Giovanni Addolorata, Bambin Gesù et Spallanzani, des prélèvements PCR sont proposés aux personnes les plus vulnérables. Parmi les bénéficiaires figurent également les citoyens étrangers qui n'ont pas de médecin traitant et ne peuvent pas demander de prélèvement par le biais d'une ordonnance électronique.

Le Noël de la Communauté de Sant'Egidio est un #Noëlpourtous

Et puis il y a Noël. La Communauté non seulement fêtera Noël, mais elle le fêtera en plus grand, a annoncé le président Marco Impagliazzo, en réponse à de nombreuses questions sur la traditionnelle fête avec les pauvres organisée par Sant'Egidio le 25 décembre. Il n'y aura pas le repas comme nous l'avons toujours connu, avec ses grandes tables, car la pandémie ne le permet pas. Il s'agira plutôt d'un #Noëlpourtous tel que relayé sur les réseaux sociaux, avec des distributions de repas et de cadeaux, pour donner à chacun la chaleur de Noël. A tous ceux qui sont touchés par la crise, les personnes âgées vivant en maison de retraite, les prisonniers, les personnes seules. On annonce une grande surprise dans la Basilique de Sainte Marie au Trastevere, où le premier repas de Noël eut lieu en 1982. Ce ne sera pas le seul lieu qui sera transformé en lieu d'accueil : vous trouverez toutes les adresses à contacter pour aider et participer sur le site www.santegidio.org.

Jusqu'au 28 décembre, en Italie, il est également possible de soutenir les initiatives communautaires de Noël en appelant ou en envoyant un SMS au 45586, pour offrir la joie de la fête aux plus pauvres et aux plus fragiles.