news

Ma maison comme lieu principal de soins : c’est possible avec la télémédecine et les soins à domicile. L'expérience de la Communauté de Sant'Egidio, de l'Italie à l'Afrique

17 Février 2021

PERSONNES ÂGÉESHabitats partagésTélémédecine

Partager Sur

Co-housing, maisons familiales, télémédecine : il existe de nombreuses solutions déjà expérimentées par le monde de la solidarité pour changer la manière de prendre soin des personnes âgées, des personnes handicapées et d'autres sujets fragiles.

Il est possible d’avoir son "domicile comme lieu principal de soins", une alternative à l'hospitalisation en établissement et aux soins de longue durée. Dans l'expérience de la Communauté de Sant'Egidio, ce paradigme se traduit par l’habitat partagé, où des personnes âgées en difficulté économique décident de vivre ensemble, pour partager les coûts du loyer, des services publics et des soins, mais aussi pour surmonter la solitude. C'est une nouvelle vie, à laquelle participent les amis de la Communauté, qui les soutiennent dans leurs tâches quotidiennes et contribuent au succès de la formule de logement, dans laquelle les personnes âgées elles-mêmes découvrent une certaine facilité à changer leurs habitudes, pour retrouver le plaisir de vivre en compagnie d'autres personnes sous le même toit.

Maisons d'accueil et habitats partagés

L'appel international "Pas d'avenir sans aînés" en faveur d'un système de santé non sélectif 

La télémédecine contribue également à maintenir les personnes âgées chez elles : beaucoup sont souvent motivés à rester dans un établissement de soin par crainte de devoir consulter à tout moment un médecin, même s'ils doivent plutôt consulter un spécialiste. La télémédecine, un service activé par la Communauté en mars 2020, au début de la pandémie, vient à la rescousse. C'est une ligne téléphonique de solidarité ( 39 06.8992299, opérationnel tous les jours de 9h à 13h et de 15h à 19h, également le dimanche), auquel il est possible de poser des questions, faire des demandes, liées à des problèmes de santé, pour des pathologies autres que le coronavirus. Ce numéro est le résultat d'un concours de solidarité : environ 200 médecins spécialistes ont proposé leur aide et le service s'étend de Rome à toute l'Italie. L'activation de ce réseau a été rapide, grâce à l'expérience de la télémédecine développée au cours des années de travail du programme DREAM de Sant'Egidio, qui traite des dizaines de milliers de patients en Afrique. En Afrique et en Italie, la technologie, associée à la solidarité, comble les lacunes et les distances pour garantir des soins de qualité pour tous.

En savoir plus sur la télémédecine