news

"Une foi qui ne devient pas culture est une foi qui n'est pas pleinement accueillie, entièrement pensée et fidèlement vécue"- 23 avril, Journée Mondiale du Livre

23 Avril 2021

Livres

Partager Sur

"Une foi qui ne devient pas culture est une foi qui n'est pas pleinement accueillie, entièrement pensée et fidèlement vécue." Nous avons voulu rappeler ces paroles du pape Jean-Paul II à l'occasion de la Journée mondiale du livre 2021. Cette fête nous rappelle la valeur de la culture et nous donne l'opportunité de reproposer certaines lectures qui peuvent nourrir et accompagner notre compréhension du monde et de l'histoire.

Nous attirons votre attention sur quelques-uns des livres publiés par la Communauté en langue française.


Tu haïras ton prochain. La fraternité n’est pas négociable, du Cardinal Matteo Zuppi

Paris, Salvator, 2021, 205p., ISBN 978-2-706-72046-8

Matteo Zuppi est un évêque qui n'oublie pas que l'Église catholique est universelle : elle est d'abord faite pour se soucier du monde et pas seulement d'elle-même. Responsable d'un grand évêché italien, il est frappé par le degré élevé d'intolérance et d'agressivité qui s'est emparé des rapports humains dans la société comme dans l'Église. Comment se fait-il que nos légitimes différences et désaccords déchaînent autant d'antipathies et de violences ? Pourquoi ressentons-nous des sentiments belliqueux pour ceux qui pensent et prient différemment de nous ? Pourquoi tant de haine aussi bien dans nos villes que sur les réseaux sociaux ? s'alarme le cardinal. Il témoigne, en particulier, des violences faites aux femmes et de l'animosité qu'inspirent les migrants sur le sol européen. Revenant sur des polémiques dans l'Église provoquées par des textes ou des initiatives du pape François, l'auteur interroge les catholiques sur leur aptitude à privilégier ce qui les unit plutôt que ce qui les divise, et à être dans le monde des facteurs d'unité plutôt que de division. La fraternité n'est pas négociable dans l'Évangile, rappelle-t-il. Dans ce livre important, le cardinal Zuppi invite ses coreligionnaires à témoigner d'une foi adulte et constructive et à relever le gant de la haine, en lui opposant la force désarmante de la fraternité. Lorenzo Fazzini, né en 1978, est journaliste à l'Avvenire et à L'Osservatore Romano.


Le professeur et le patriarche : humanisme spirituel entre nationalismes et mondialisation, d'Andrea Riccardi 

Paris, éditions du Cerf, 2020, 344 p., ISBN : 978-2-204-13273-2

Dans ce récit très personnel sur sa propre genèse spirituelle, le fondateur de Sant'Egidio raconte la rencontre entre le patriarche Athénagoras et Olivier Clément et l'importance de leurs dialogues pour l'esprit de Vatican II. En 1968, au cœur de l'ancienne Constantinople, la "seconde Rome", aujourd'hui Istanbul, le professeur Olivier Clément va au-devant du patriarche Athénagoras. Le plus créatif des théologiens orthodoxes rencontre le primat le plus libre qu'ait jamais connu l'orthodoxie.


A l'Ecole de la Paix, une expérience éducative dans un monde global, sous la direction d'Adriana Gulotta  

Paris, éditions de l'Emmanuel, 2019, 308 p., ISBN : 978-2-35389-780-3

 Aujourd'hui, dans plus de soixante-dix pays du monde, dans les Ecoles de la Paix fondées par Sant'Egidio, des centaines de milliers d'enfants grandissent en apprenant à vivre avec les autres et en refusant la violence. Ces enfants sont les véritables auteurs de ce livre. Avec eux, on découvre l'histoire de leurs pays, vue à travers leurs yeux, qui souvent observent ce que les adultes ne voient pas. On entend leur voix, alors qu'ils font le récit de leur petite-grande histoire, et la manière dont ils ont pu changer de vie grâce à ces écoles où ils apprennent la confiance, l'amitié et le dialogue.


La Parole de Dieu chaque jour 2021, de Vincenzo Paglia
(Si vous le désirez, ce livre peut vous être envoyé par voie postale)

Ce livre propose de vivre chaque jour avec la Parole de Dieu. En dirigeant son regard vers Lui, il est possible de changer son cœur et le monde. En lisant chaque jour la Parole de Dieu, des racines grandiront dans le cœur et offriront sagesse et force dans la vie. La prière renouvelle le cœur et rapproche du Seigneur. Prier signifie écouter Dieu avec un cœur ouvert et s'adresser à lui avec les mots qui viennent du cœur. Le rythme quotidien de ce dialogue avec le Seigneur a une valeur particulière, car s'y trouve la valeur d'une réalité qui ne peut pas être négligée. 


Nous vous rappelons également :

Tout peut changer, d'Andrea Riccardi. Conversations avec Massimo Naro

Paris, éditions du Cerf, 2018, 382 p., ISBN : 978-2-204-12809-4

Dans Tout peut changer, Andrea Riccardi, interrogé par Massimo Naro, donne de nombreuses clés de lecture du monde contemporain et, 50 ans après la fondation de la Communauté de Sant’Egidio, reparcourt une histoire emprunte d’audace, d’enthousiasme et d’espérance. Dans un monde fortement influencé par la « géopolitique des émotions », pour reprendre l’expression de Dominique Moïsi, notamment par la peur, la colère et l’humiliation, « Tout peut changer » raconte l’histoire de rapports personnels et politiques fondés sur la confiance en l’étranger, le dialogue avec les musulmans et l’amitié avec les pauvres. A l’époque de la « Sainte ignorance », dénoncée et analysée par Olivier Roy, ce dialogue vif et passionné témoigne d’une alliance renouvelée entre culture et religion. A la peur de nombreux Européens face aux migrants, cet ouvrage répond avec l’expérience des couloirs humanitaires, un projet œcuménique d’avant-garde, né en Italie, actif en France, devenu modèle européen, offrant accueil, protection et intégration aux réfugiés, en partenariat avec les institutions gouvernementales. A l’heure où la désaffection pour le bien commun semble confirmée, ce livre retrace l’itinéraire d’un dialogue fécond, et une collaboration souvent réussie, entre chrétiens et responsables politiques. 


La force désarmée de la paix, d'Andrea Riccardi
Paris, éditions du Cerf, 2018, 66 p., ISBN : 978-2-204-12493-5

Indigné par ce monde où règne la barbarie, Andrea Riccardi livre un véritable plaidoyer pour la culture du dialogue, auquel doivent concourir non seulement les chrétiens, mais aussi toutes celles et ceux qui ont foi en l'homme et en son avenir.


L'art de la paix. La communauté de Sant'Egidio sur la scène internationale, sous la dir. de Roberto Morozzo della Rocca
Paris, Salvator, 2012, 358 p., ISBN 978-2-706-70917-3

Lauréate du Prix Balzan et du Prix Unesco pour la Paix, en première ligne dans le dialogue interreligieux, la communauté de Sant'Egidio est présente dans de nombreuses régions de tensions de la planète. L'ouvrage retrace l'histoire - unique en son genre - de différentes médiations de paix réalisées au cours de ces vingt-cinq dernières années et explique le rôle décisif qu'a joué la communauté de Sant'Egidio dans la résolution de guerres civiles et de conflits internationaux complexes.

L'ouvrage présente, pour la première fois, l'analyse des principales initiatives de paix de Sant'Egidio (tout au moins celles qui ne sont plus confidentielles ou encore en cours) et l'expérimentation de cette "méthode" qui mise sur la patience, la rencontre et le dialogue. Du Mozambique à l'Algérie, en passant par le Guatemala, le Burundi, l'Albanie, le Kosovo, le Liberia, la Côte d'Ivoire, jusqu'à l'implication - pareillement pacificatrice - dans la lutte contre le sida en Afrique et pour l'abolition de la peine de mort dans le monde.