news

Un chargement d’aides humanitaires de Sant'Egidio pour les personnes déplacées de Cabo Delgado est arrivé à Pemba, au Mozambique

6 Juillet 2021 - MOZAMBIQUE

Le Mozambique
Urgences humanitaires

Partager Sur

Le 3 juillet est arrivé à Pemba, chef-lieu de la région meurtrie de Cabo Delgado, un avion affrété par l'Union Européenne avec des aides humanitaires de la Communauté de Sant'Egidio, du matériel de première nécessité fourni par les gouvernements italiens et portugais ainsi que par des agences européennes.
Les aides sont destinées aux personnes déplacées qui sont actuellement près de 80 000 dans la province. Elles se sont enfuis à cause du terrorisme d’origine djihadiste, qui depuis quelques années touche cette région du Mozambique.

Depuis 2017, au début de la crise, la Communauté de Sant'Egidio a aidé les victimes du conflit grâce à une présence importante 
non seulement sur le territoire de Cabo Delgado, mais aussi dans les provinces voisines de Nampula et de Niassa, provinces vers lesquelles se dirigent une bonne partie des réfugiés internes.

Le chargement arrivé à Pemba contient des produits de première nécessité comme des masques, des habits et des chaussures neufs, du matériel précieux pour ceux qui ont dû abandonner leur propre maison et qui ont perdu tout ce qu’ils possédaient.

Rien que l'an dernier, Sant'Egidio a distribué aux personnes déplacées plus de 100 tonnes de nourriture et des produits de première nécessité, rejoignant non seulement les personnes présentes dans les camps de réfugiés, mais aussi celles qui ont trouvé refuge chez des membres de la famille ou qui ont trouvé des logements de fortune.

De nombreuses familles furent aidées pour construire une nouvelle maison et reprendre les activités agricoles dans les zones plus sécurisées du nord du pays, alors que d’autres furent aidés par la prise en charge des frais de transport pour fuir les zones en conflit et rejoindre leur famille.

C’est l’histoire de Dina, arrivée à Pemba après l’attaque dans la ville de Palma (siège du projet pour l'extraction du gaz) qui était restée sans nouvelle de son père âgé et aveugle. Avec l’aide de Sant'Egidio, après presque un mois, Dina a réussi à entrer en contact avec son père, qui fut aidé à rejoindre Pemba et à être réuni avec sa fille.

Le siège de la Communauté de Sant'Egidio à Pemba est devenu un centre d’accueil pour les personnes qui arrivent à échapper aux attaques, mais arrivent épuisés en ville, après de longues semaines de fuite dans la forêt.