news

La parole est aux jeunes à la rencontre internationale: "L'avenir que nous voulons"

7 Octobre 2021

Prière pour la PaixDialogue interreligieux#FraternityForFuture

Partager Sur

"L'avenir que nous voulons" est là et il ne s'agit pas seulement du titre du forum. Des centaines de jeunes remplissent le centre de congrès La Nuvola : ils sont l'espoir d'un avenir meilleur et viennent des lycées et des universités de toute l'Italie pour écouter les paroles des cinq jeunes leaders religieux, appelés comme eux à construire la "terre d'avenir". C'est une tâche difficile, car même pendant la crise mondiale causée par la pandémie de Covid-19, nous n'avons souvent pas ressenti la cohésion qui pourrait représenter un défi mondial, mais au contraire nous avons assisté à des "divisions et des conflits" - souligne le métropolite de Korsun et de l'Europe occidentale, Antonij. Cela se produit parce que, explique-t-il peu après, la peur nous saisit "quand l'amour appauvrit". L'avenir que nous voulons, illustre Lucas Pedrò, du Mouvement missionnaire de François (Argentine), doit donc se fonder sur le "protagonisme des humbles" et sur trois mots clés : "toit", qui signifie "logement décent pour tous", "terre", entendu comme la juste répartition des biens et le respect de l'environnement, et "travail". Ce sont les "trois T" dont le Pape a également parlé : techo, tierra y trabajo. Souffrir de la douleur des nombreux dépossédés, c'est donc être "humain" - rappelle le grand rabbin de Vienne, Jaron Engelmayer. Nous sommes humains, nous appartenons à la même famille, mais, comme nous l'enseigne un conte ancien cité par l'éminent spécialiste juif, nous devons aussi chérir et enrichir les différences entre nous. "Ce n'est pas pour rien qu'il y a un arc-en-ciel coloré sur le symbole de Sant'Egidio", fait remarquer M. Engelmayer. En fait, "une personne est soutenue par d'autres personnes et continue à s'améliorer précisément parce qu'elle vit au milieu d'autres personnes" et "les gens existent en tant que personnes, parce qu'ils se soutiennent mutuellement" - souligne Keishu Kataoka, secrétaire général du Centre missionnaire international en Europe de l'école bouddhiste Soto, qui a montré comment l'idéogramme de "personne", en japonais, représente un homme soutenant un autre homme. Soutenir le rêve d'un avenir pour de nombreux enfants et jeunes est également l'objectif d'Ali Wedhat, médiateur culturel et membre du Mouvement Gens de paix, mais aussi réfugié afghan. Son rêve, en effet, est de "construire ensemble un monde sans injustice, sans souffrance", lui qui a tant vu et qui veut donc "raconter, aider ceux qui sont plus jeunes que moi à participer, et travailler pour construire ensemble un monde de paix".

Toutes les interventions du Forum 4



La parole est aux jeunes à la rencontre internationale:
La parole est aux jeunes à la rencontre internationale:
La parole est aux jeunes à la rencontre internationale:
La parole est aux jeunes à la rencontre internationale:
La parole est aux jeunes à la rencontre internationale:
La parole est aux jeunes à la rencontre internationale: