news

Salutation de Margaret Karram, présidente du Mouvement des Focolari, lors de la prière du soir à Sainte-Marie du Trastevere

16 Octobre 2021

Mouvements ecclésiauxEglise Catholique

Partager Sur

Je remercie Andrea et Marco de m'avoir invitée à participer à la prière avec vous tous. Je suis très heureuse d'être ici, dans votre belle église de Santa Maria in Trastevere, très significative pour vous, mais aussi pour nous tous.

C'est là, en 1997, que Chiara a été invitée à mieux connaître la Communauté de Sant'Egidio. Il s'agissait des premiers pas d'une amitié qui s'est consolidée au fil du temps. Chiara a dit que lorsqu'elle parlait avec Andrea, avec Marco, qui l'accompagnait toujours, elle ressentait une profonde harmonie entre leurs âmes, ou plutôt entre l'Esprit " qui travaille ici et celui qui travaille là-bas ". Elle a déclaré : "C'est un Esprit Saint qui est ouvert à toutes les questions du Concile Vatican II, l'œcuménisme, les autres religions, la paix...".

Puis, en 1998, nous nous souvenons avec émotion du jour extraordinaire de la veillée de Pentecôte, lorsque le Pape, réunissant pour la première fois sur la place Saint-Pierre les Mouvements et les Communautés ecclésiales, a fait monter une prière : "Viens Esprit Saint ! Esprit de communion et d'amour". Et cette invocation n'était pas inaudible, car là, nous nous sommes tous sentis comme des frères, enveloppés de la présence de Marie dans une seule étreinte. C'est là qu'a commencé le chemin de communion entre les Mouvements, promis au Pape, l'horizon sur lequel s'ouvre l'Église du troisième millénaire.

Et il y a eu de nombreuses étapes dans cette amitié et cette communion ! Vous vous en souvenez bien, tout comme nous.   

Avec votre charisme, vous avez tant contribué à maintenir vivant l'esprit d'Assise et à donner le témoignage concret d'une Église proche des pauvres et des abandonnés. C'est une grande joie pour nous d'avoir pu assister à la 35ème rencontre internationale de dialogue et de prière pour la paix "Peuples frères, Terre d'avenir" qui s'est tenue au Colisée le 7 octobre. Je peux témoigner qu'au milieu de tous les leaders religieux et civils présents, j'ai ressenti une forte présence de Dieu, et j'ai senti naître un nouvel espoir de paix. Je suis certaine qu'il y avait en chacun de nous un désir croissant de marcher et de travailler ensemble pour la paix, d'être proche de ceux qui souffrent le plus, les pauvres, les personnes seules, ceux qui se trouvent privés de tout d'un moment à l'autre, obligés de quitter leur maison et leur patrie... Nous avons vu les jeunes, protagonistes nombreux et actifs, qui nous ont donné un témoignage de fraîcheur et de courage, déterminés à ne pas manquer le rendez-vous avec un monde nouveau.

Ce jour-là, l'invitation a résonné fort en moi, mais je pense aussi en Andrea et Marco, pour que la communion et l'amitié entre nos deux mouvements grandissent, car face aux défis de ce monde malade, comme l'a dit Marco, "nous avons tous une responsabilité particulière et il est important d'avoir des compagnons de route".

Ces jours-ci, avec Marco Impagliazzo, j'ai participé à l'ouverture du Synode des évêques sur le thème "Pour une Église synodale : communion, participation et mission". Il est bon de voir que s'ouvre une période de grâce - comme l'a défini le Pape François - et "un moment inéluctable auquel chacun de nous est appelé".  Et je sens que, en tant que mouvements ecclésiaux, nous pouvons apporter notre contribution spécifique avant tout à la communion qui est déjà une réalité vivante parmi nous. Soyez donc assurés que nous sommes toujours à vos côtés !



Salutation de Margaret Karram, présidente du Mouvement des Focolari, lors de la prière du soir à Sainte-Marie du Trastevere
Salutation de Margaret Karram, présidente du Mouvement des Focolari, lors de la prière du soir à Sainte-Marie du Trastevere