news

Journée mondiale contre le Sida : la santé pour tous en Afrique. Non aux inégalités pour lutter contre le VIH et le Covid-19

1 Décembre 2021

L'Afrique
Dream 2.0pandémie

Le travail du programme DREAM, dans 10 pays africains, se concentre sur le renforcement du système de santé sur le continent et contrecarre la propagation du VIH et la pandémie de Covid-19

Partager Sur

Sauver l'avenir de l'Afrique en luttant contre les inégalités : tel est le défi du programme DREAM de la Communauté de Sant'Egidio à l'occasion de la Journée mondiale contre le Sida. Alors que nous entrons dans la troisième année de la pandémie de Covid-19, cette journée rappelle que nous en sommes maintenant à la cinquième décennie de la pandémie de Sida, une maladie qui menace toujours le monde.
 
Depuis la découverte des premiers cas de VIH, on estime que la maladie a touché 78 millions de personnes et que 35 millions de personnes sont mortes de maladies liées au Sida. Selon l'OMS, les deux tiers des personnes séropositives (25,7 millions) vivent en Afrique, dont 80 %, âgés de 15 à 19 ans, sont des femmes.
De la proximité des femmes africaines, le travail de DREAM a commencé, présent depuis 2002 dans 10 pays africains, avec 50 centres de santé, qui offrent un accès gratuit au diagnostic et à d'excellents soins. Plus de 500 000 personnes sont prises en charge par le programme et, à ce jour, DREAM a permis la naissance de 120 000 enfants en bonne santé, nés de mères séropositives.
Dès le début, DREAM a aidé les systèmes de santé locaux à développer un modèle durable au fil du temps, garantissant des résultats maximaux à un coût minimum. À l'appui des systèmes de santé nationaux, le programme de Sant'Egidio, par l'intermédiaire de ses centres de santé, ne se limite pas à la distribution de médicaments, mais forme le personnel local et offre aux patients des services de conseil, de prévention et de dépistage. L'activité de sensibilisation et de prévention sur les questions liées à la santé et aux soins est fondamentale, en particulier pour les adolescents.
 
Depuis 2020, cependant, l'énergie et les ressources sont consacrées à la lutte contre le Covid-19. Depuis l'apparition de la pandémie en Afrique, les centres DREAM ont distribué des masques, des gels hydroalcooliques et des produits désinfectants, et ont commencé le dépistage par des tests moléculaires. Depuis quelques mois, les vaccinations contre le Covid-19 commencent au Malawi, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, donnant la priorité aux patients atteints du sida, plus à risque d'infection par le Covid-19 et de conséquences graves de la maladie en raison du système immunitaire déficitaire.
 
"De nos jours - explique Paola Germano, directrice de DREAM - le monde connaît avec anxiété et peur l'arrivée du nouveau variant du virus Sars-Cov2, Omicron. Jusqu'à présent, la réaction du Nord du monde a été d'isoler l'Afrique pour empêcher le variant de se propager. On n'est toujours pas conscient qu'on ne pourra sortir que tous ensemble de cette pandémie. Le virus ne connaît pas de murs et continuera de constituer une menace mondiale jusqu'à ce que les vaccins soient disponibles pour tout le monde. Alors que nous en sommes déjà à la troisième dose du vaccin, des millions de personnes en Afrique n'ont pas encore reçu la première. J'espère que dès que possible cette inégalité sera surmontée et que la Communauté internationale se mobilisera pour envoyer les vaccins nécessaires aux populations les plus pauvres."
 
À l'occasion de la Journée mondiale contre le Sida, DREAM lance un appel à la diffusion des vaccins non seulement pour des raisons d'équité et de justice, mais aussi parce que sauver l'Afrique sauvera tout le monde.