news

A Prague, la Communauté prie pour Vera et tous les "invisibles" de la rue qui ont perdu la vie

22 Décembre 2021 - PRAGUE, TCHÉQUIE

Sans domicile fixe

Partager Sur

Pendant l'Avent, la Communauté de Sant'Egidio de Prague a invité la ville à faire mémoire, au cours d'une liturgie, de ceux qui vivaient dans la rue et sont morts cette année.

A Prague, cette liturgie, célébrée chaque année, est dédiée à Vera, une femme morte seule en 2013, dont le corps a été retrouvé trois mois plus tard. C'est une mémoire en lien avec celle de Modesta Valenti, une femme âgée morte faute de secours à Rome le 31 janvier 1983. Dans de nombreuses villes où la Communauté est présente, à partir d'un nom sont rappelés les nombreux "invisibles" dont nous voulons être proches dans la prière et l'aide fraternelle, pour lutter contre l'une des formes les plus injustes de l'exclusion sociale.

L'ancienne église de Saint-Etienne, où la Communauté se rassemble pour la prière du soir, a accueilli les pauvres et leurs amis au cours d'une liturgie solennelle présidée par le cardinal Dominik Duka, archevêque de Prague. Dans son homélie, le cardinal a rappelé que l'amour du Seigneur et de la Communauté accompagne chacun, en toute situation et à tous les âges de la vie.



A Prague, la Communauté prie pour Vera et tous les
A Prague, la Communauté prie pour Vera et tous les