news

A Noël, en cette pandémie, Sant'Egidio est aux côtés des pauvres et des plus fragiles, pour n'oublier personne: cette fête est la plus belle!

25 Décembre 2021

#NoëlPourTous
Repas de Noël

De Sainte-Marie au Trastevere au monde entier: la Communauté a passé Noël avec des sans-abri, personnes âgées, réfugiés, familles en difficulté. En ce jour de fête, nous devrions réunir près de 240.000 personnes sur tous les continents

Partager Sur

Un Noël d'espérance pour un monde libéré de la pandémie, mais aussi des guerres et des inégalités qui contraignent encore trop de personnes et de familles à vivre dans la précarité ou à fuir leur pays. Le message qui ouvre à l'avenir, malgré les difficultés du présent, part de Santa Maria in Trastevere, à Rome, pour atteindre l'Italie et tous les continents. Une espérance vécu parmi dans la nef de l'antique basilique, qui a réussi à accueillir une fois de plus le traditionnel "repas des pauvres" de la Communauté de Sant'Egidio en présentiel, grâce aux vaccinations. Mais qui, avec des distributions et d'autres événements, vise à atteindre 80.000 personnes en Italie et 240.000 personnes dans le monde, pendant ces jours de fête.

Dans l'église du Trastevere, les tables sont de retour, décorées de façon festive, même si elles ont été disposées avec la distance nécessaire et les mesures de prévention anti-Covid : 150 sans-abri, Roms, familles en difficulté, réfugiés venus avec les couloirs humanitaires, " la synthèse " des nombreux pauvres, amis de la Communauté tout au long de l'année. Parmi eux, nombreux sont ceux qui, grâce à l'aide de Sant'Egidio, ont réussi à "s'en sortir" et ont maintenant rejoint les autres volontaires de tous âges, dont beaucoup de jeunes.

"Il est nécessaire - a commenté le fondateur de Sant'Egidio, Andrea Riccardi - de continuer à faire preuve de la plus grande prudence pour protéger la santé de tous. Mais en même temps, nous devons faire preuve d'audace afin de ne laisser personne derrière nous". C'est ce que nous avons fait, non seulement à Santa Maria in Trastevere mais dans toute l'Italie, non seulement avec les repas, mais aussi avec les distributions qui ont réussi à toucher tant de personnes. Dans la basilique, avec le traditionnel menu de fête (lasagnes, polpettone, lentilles et friandises de Noël), accompagné de cadeaux personnalisés. A la fin, le salut du curé, Don Marco Gnavi : "Que ce Noël nous éloigne de la contagion du virus et fasse grandir la contagion de l'espérance, ici à Rome et dans le monde". Et celle du maire, Roberto Gualtieri : "Ce déjeuner est l'image de ce que notre ville devrait être toute l'année : belle, inclusive, une famille extraordinaire".

Peu avant, certains des protagonistes du repas de Noël ont été appelés à l'autel : Grace, qui est arrivée avec les couloirs humanitaires de l'ouest du Cameroun en guerre - montrant à tous le chapelet offert par le pape François - Savera, qui est arrivée d'Afghanistan, Issa, qui après avoir été sauvé en mer bénéficie enfin du regroupement familial, les Erythréens libérés des camps de détention en Libye, et de nombreux Italiens qui ont vécu les mois les plus durs dans les rues pendant la pandémie.

Un Noël qui ne s'est pas terminé avec le repas de Santa Maria in Trastevere mais qui continue à être accompagné par la campagne de solidarité en faveur des personnes pauvres et fragiles (en appelant le 45586 depuis un poste fixe ou avec un SMS, jusqu'au 27 décembre). En effet, dans les prochains jours, pendant toute la période de Noël, de nouvelles festivités avec des distributions de repas et de cadeaux sont prévues dans plusieurs villes italiennes et dans d'autres pays.

Tous nos vœux pour ce #NoëlpourTous, de la part de la Communauté de Sant'Egidio !