news

Non à la guerre! Nous lançons un appel à ceux qui ont le pouvoir de décider, unis aux nombreux Jeunes pour la Paix d'Europe: démilitarisons nos terres, démilitarisons nos cœurs #NoWar

15 Février 2022 - ROME, ITALIE

PaixL'Ukraine
Jeunes pour la Paix

Partager Sur

Ils l'ont promis et ils l'ont fait : les Jeunes pour la Paix sont descendus dans les rues de Rome pour réclamer la paix. Et ils continueront à le faire dans les prochains jours à Barcelone, Milan, Paris, Anvers et dans d'autres villes européennes. La jeune génération ne veut pas de guerre. "Non à la guerre, non aux armes, les conflits peuvent toujours être résolus par le dialogue". Ce sont les mots des jeunes de la Communauté de Sant'Egidio qui, au son de chansons symboliques telles que "They don't care about us" de Michael Jackson et "Sunday Bloody Sunday" de U2, et derrière une grande bannière "No War", se sont rassemblés place du Panthéon, à Rome, pour une flash mob contre la guerre en Ukraine.

Le spectre de la guerre plane à nouveau sur l'Europe. Il est inacceptable que sur notre continent, qui a déjà été dévasté par deux guerres mondiales au cours du XXe siècle, nous puissions encore utiliser des moyens militaires pour résoudre des problèmes et des différends. Mais il est tout aussi inacceptable que la société civile reste indifférente à cette menace. Cela fait trop longtemps que les gens ne sont pas descendus dans la rue pour réclamer la paix, laissant celle-ci se décider uniquement dans les résidences officielles", a déclaré le président de la Communauté de Sant'Egidio, Marco Impagliazzo, en annonçant une grande manifestation adressée à la société civile, aux partis politiques et aux syndicats, qui se tiendra à Rome sur la place des Saints Apôtres le jeudi 17 février à 17h30.

 

L'APPEL DE LA JEUNESSE EN FAVEUR DE LA PAIX

Ni viyni, net voyne ! Ukrainien et russe, deux langues, deux phrases, une seule signification : "Oui à la paix. Non à la guerre !". C'est la phrase que nous voulons tous répéter aujourd'hui : "Non à la guerre ! Pas de guerre ! Plus jamais de guerre. Oui à la paix".

Combien de fois, nous aussi, nous ne voyons que ce qui nous divise et ne cherchons pas, au contraire, ce qui nous unit. Combien de fois, nous aussi, nous nous laissons prendre par la haine qui ne cesse de brûler ou par l'indifférence à ce qui arrive à nos voisins.

Il y a quelques jours, nous avons célébré la Journée du Souvenir, établie pour faire mémoire des choses terribles qui se sont produites dans le passé. Nous l'étudions dans les manuels scolaires, nous l'entendons dans les témoignages des survivants, nous le revivons dans les histoires de nos grands-parents ; [petite pause] nous ne voulons pas le reproduire.

Nous sommes la génération qui n'a pas connu les morts de la Seconde Guerre mondiale, les familles divisées et jamais réunies, les prisons et les camps de concentration. Nous vivons en paix depuis que nous sommes nés ; nous avons reçu un cadeau, la paix, nous ne voulons pas y renoncer ! Pour nous, la guerre doit rester une chose du passé, car elle est dépassée, nous n'en avons pas besoin !

Aujourd'hui, cependant, le spectre de la guerre effraie à nouveau l'Europe. Nous, les jeunes, voulons avoir notre mot à dire sur ce sujet. Nous vous le demandons, écoutez-nous !

- Stop aux paroles belliqueuses en politique !

- Stop aux vieux schémas géopolitiques qui ne servent à rien, si ce n'est à diviser les gens et à créer des ennemis là où il n'y en a pas !

- S'il vous plaît, plus de militarisation des cœurs, des esprits et des médias !

- Stop aux discours de haine qui circulent sans contrôle sur nos réseaux sociaux !

Vivre en paix EST POSSIBLE, car nous, la nouvelle génération, la génération Z ou les milléniaux, comme on nous appelle, en sommes la preuve vivante : nous avons appris à nous sentir chez nous où que nous allions, unis par des amitiés virtuelles, reliés par le langage simple des réseaux sociaux, heureux de pouvoir communiquer facilement, pleins de confiance en l'avenir.

Mais vraiment, après le temps de la pandémie, voulez-vous que nous entrions dans un temps de guerre ?

On ne plaisante pas avec la guerre, car la guerre est comme un virus, incontrôlable par nature. Avec la pandémie, nous pensions avoir enfin compris : nous sommes tous dans le même bateau ! Et maintenant, nous sommes de nouveau en train de nous diviser et de nous affronter ?

Nous vous en supplions : Ne soyons pas stupides ! Nous ne pouvons pas espérer ne pas payer les conséquences d'une guerre, même si elle semble lointaine, car en réalité elle nous concerne tous de près.

Alors ici, aujourd'hui, nous voulons dire "NON à la guerre, NON à la haine, OUI à la paix !". Nous lançons un appel aux gouvernants, à ceux qui ont le pouvoir de décider, unis aux nombreux Jeunes pour la Paix d'Europe : démilitarisons nos terres, démilitarisons nos cœurs, cherchons ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise. Ainsi seulement nous pourrons rêver d'un monde véritablement libéré des murs, des couvre-feux et des barbelés.

VIDEO