news

Au Malawi 60 jardins biologiques garantissent les soins et la dignité aux malades du SIDA

6 Septembre 2022

Dream
Le Malawiecologie

Partant d’une idée de Sant’Egidio, Slow Food International et quelques communautés Laudato si’, un projet d’exploitation biologique et de vente de produits biologiques offre une possibilité de réhabilitation aux patients séropositifs qui, en plus de la pauvreté, subissent la stigmatisation de la part de la société

Partager Sur

Au Malawi, il y a une initiative qui est en train de porter des fruits inattendus, allumant des lueurs au bout des nombreux tunnels qui accompagnent la vie de ceux qui sont malades : il s’agit du projet de jardins biologiques cultivés et entretenus soigneusement par des patients séropositifs liés au programme Dream.

“L’idée est née en 2017 – explique Davide Brambilla, un biologiste impliqué dans le programme Dream de la Communauté de Sant'Egidio – grâce à l’initiative de Sant’Egidio et de Slow Food International, avec le soutien des Communautés Laudato si’. L’objectif initial – poursuit-il – était celui de créer trois jardins dans la région de Blantyre, une ville de la région centrale du pays, pour soutenir quelques familles de patients très pauvres et aussi pour produire des fruits et légumes pour le centre nutritionnel “Jean-Paul II”, géré aussi par Sant’Egidio, qui offre un repas quotidien à environ 700 enfants de la région. Avec le temps et avec le soutien reçu, nous avons réussi à créer 60 jardins dans tout le Malawi, ce qui donne du travail à environ 900 paysans, soit environ 15 cultivateurs pour chaque jardin, ainsi que des fruits de la terre qui profitent à plus de 5.000 personnes ».

Ces jardins, n’apportent pas seulement un bénéfice nutritif qui complète le traitement du SIDA ; ils donnent aussi une opportunité nouvelle à ces malades, qui, souffrant de la maladie, pensent qu’ils n’ont plus aucune possibilité de réhabilitation et se voient abandonnés aux marges de la société.