Prière avec les saints

Share On

L'Eglise d'Occident et l'Eglise d'Orient font aujourd'hui mémoire de la naissance de Jean Baptiste, " le plus grand parmi ceux qui sont nés d'une femme ", celui qui a préparé le chemin du Seigneur.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 1,57-66.80

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.
L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Église fête en ce jour la naissance de Jean le Baptiste. C'est une fête très ancienne dans l'Église. Avec Marie, Jean Baptiste est le seul personnage du Nouveau Testament dont la naissance soit racontée, car leur vie est indissociablement liée à celle de Jésus : ils sont nés pour lui. Marie pour en être la mère et Jean pour en préparer le chemin. Dans l'iconostase byzantine, ils sont représentés aux côtés de la porte centrale qui est le Christ. Tous les deux invitent les croyants à tourner leurs regards vers lui. Jean est né pour montrer aux hommes la voie qui conduit à Jésus. Il est vénéré aussi dans le monde islamique : certaines de ses reliques se trouvent dans la mosquée des Omeyades à Damas. L'évangéliste fait le récit de sa naissance en parallèle avec celle de Jésus. Sur lui aussi s'est posé le regard du Seigneur. L'ange apparaît à Zacharie alors qu'il accomplit son service au temple, et il lui prédit la naissance d'un fils. Cette annonce est tout à fait invraisemblable, puisque sa femme, Élisabeth, est âgée et stérile. L'ange insiste et il suggère à Zacharie le nom qu'il devra donner à l'enfant : " Tu le nommeras Jean " (c'est-à-dire " Dieu fait grâce "). Et il en fut ainsi. Au moment de la naissance, Zacharie retrouva la parole et donna à l'enfant le nom de Jean. La naissance de Jean le Baptiste - admirablement chantée par le Benedictus, l'hymne bien connue de Zacharie que l'Église reprend chaque jour - inaugure une vie nouvelle pour ses parents âgés au moment où tout espoir semblait s'évanouir à cause de la stérilité d'Élisabeth. Ce fils est le fruit de la parole de l'ange et son nom est tout à fait nouveau : il naît pour désigner Jésus aux hommes de son temps. Jean est un exemple et un témoignage aussi pour nous et pour les chrétiens de tous les temps : nous sommes tous, comme Jean, le fruit de l'amour de Dieu. Personne parmi nous n'est né par hasard. Nous sommes nés pour être les disciples de Jésus et pour préparer les cœurs des hommes et des femmes à l'accueillir comme Sauveur du monde.