Prière avec les saints

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Psaume 84 (85), 9-14

9 J'écoute. Que dit Dieu? Ce que dit Yahvé, c'est la paix pour son peuple et ses amis, pourvu qu'ils ne reviennent à leur folie.
10 Proche est son salut pour qui le craint, et la Gloire habitera notre terre.
11 Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s'embrassent;
12 Vérité germera de la terre, et des cieux se penchera la Justice;
13 Yahvé lui-même donnera le bonheur et notre terre donnera son fruit;
14 Justice marchera devant lui et de ses pas tracera un chemin.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La liturgie, en ce temps d’Avent, nous fait chanter encore une fois cette dernière partie du psaume 84 comme si on voulait nous rappeler que : « son salut est proche » (v.9). Il est bon d’être réveillés du sommeil dans lequel nous tombons facilement en raison de nos habitudes égocentriques. Le temps d’Avent pénètre nos journées pour nous rappeler, justement, que le Seigneur « est proche ». Nous devons orienter notre cœur vers la venue du Seigneur. C’est pour cela qu’il nous est demandé de détacher notre regard de nous-mêmes, de ne pas être centré seulement sur nous, sur nos problèmes, sur nos préoccupations. C’est le temps d’attente du Seigneur. Nous avons tous besoin de Celui qui nous sauve d’un monde lacéré par les guerres et les conflits, par les injustices et les violences, petites et grandes. Notre prière doit s’élever encore plus vigoureusement devant le Seigneur, pour qu’Il vienne changer le visage de la terre. Le verset psalmodique nous fait prier : « Viens, Seigneur, roi de justice et de paix ». Notre génération a besoin d’écouter de nouveau l’Évangile, elle a besoin de croyants qui, avec une plus grande audace et avec générosité, aident le monde à être plus pacifique, plus solidaire. Les croyants sont appelés à une nouvelle saison missionnaire, à de nouvelles semailles. Mais cela est possible dans la mesure où nous nous laisserons habiter par le Seigneur et son rêve même. Il est urgent de faire nôtre la décision du psalmiste : « j’écouterai ce que dit Dieu, le Seigneur » (v.9). Nous devons écouter l’Évangile d’une manière nouvelle, le comprendre encore plus dans son urgence de changement, et le communiquer à nos sociétés par des paroles et des actions. Avec une image splendide, le psalmiste nous montre le fruit de ce témoignage évangélique renouvelé : « amour et vérité se rencontreront, justice et paix s’embrasseront » (v.11).Voilà la société dont le Seigneur rêve et qu’il confie aussi entre nos mains. Lui sait plus que nous que nos mains sont faibles et pauvres, mais il n’hésite pas à faire de nous ses collaborateurs. Il nous donne la force et il se fait compagnon sur notre chemin. Le psalmiste nous assure que le travail portera son fruit : « le Seigneur donnera son bien et notre terre portera son fruit » (v.13). Il ne manquera pas de nous accompagner dans notre travail pour changer le monde : « la justice marchera devant Lui et ses pas traceront le chemin » (v. 14).