Prière pour la paix

Partager Sur

Prière pour la paix dans la basilique Sainte-Marie-au-Transtevere


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Actes des Apôtres 10,1-8

Il y avait à Césarée un homme du nom de Corneille, centurion de la cohorte Italique. Pieux et craignant Dieu, ainsi que toute sa maison, il faisait de larges aumônes au peuple juif et priait Dieu sans cesse. Il eut une vision. Vers la neuvième heure du jour, l'Ange de Dieu - il le voyait clairement - entrait chez lui et l'appelait : " Corneille ! " Il le regarda et fut pris de frayeur. " Qu'y a-t-il, Seigneur ? " demanda-t-il. - " Tes prières et tes aumônes, lui répondit l'Ange, sont montées devant Dieu, et il s'est souvenu de toi. Maintenant donc, envoie des hommes à Joppé et fais venir Simon, surnommé Pierre. Il loge chez un certain Simon, un corroyeur, dont la maison se trouve au bord de la mer. " Quand l'ange qui lui parlait fut parti, Corneille appela deux de ses domestiques ainsi qu'un soldat pieux, de ceux qui lui étaient attachés, et après leur avoir tout expliqué, il les envoya à Joppé.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le chapitre 10 des Actes des apôtres fait le récit d’un moment décisif dans l’histoire de l’Église : l’ouverture de la prédication aux païens, c’est-à-dire au grand monde de l’Empire romain. Jusqu’alors, la prédication s’était majoritairement adressée au milieu juif, notamment parce qu’il était très difficile d’en sortir. C’est le Seigneur qui prend l’initiative en envoyant le centurion romain, Corneille, homme pieux et généreux qui « faisait de larges aumônes au peuple juif et priait Dieu sans cesse », comme le note Luc. L’écho de toutes ces œuvres parvint en haut jusqu’à Dieu, qui se pencha vers le centurion. C’est la neuvième heure du jour, l’heure de la prière et le Seigneur envoie un ange qui interpelle Corneille par son nom, comme cela se passe dans toutes les visions bibliques. Dieu veille sur celui qui le craint et il lui porte secours. Avant même que la prédication ne soit arrivée jusqu’aux oreilles du centurion, Dieu s’était déjà approché de son cœur. C’est là la raison profonde de la mission chrétienne. Il ne s’agit pas tant de convertir que d’aider à découvrir l’amour de Dieu qui nous précède. Le Seigneur, bien avant que nous nous en apercevions, est à notre recherche. Corneille obéit aux ordres de l’ange et envoie deux serviteurs chercher Pierre. Ces derniers se mettent en marche vers Joppé et persuadent l’apôtre de venir à Césarée. Encore une fois, la Parole de Dieu se met en marche sous la houlette et l’impulsion de l’Esprit saint, pour atteindre le cœur du premier païen converti au Seigneur. Et c’est le Seigneur qui touche son cœur, à Pierre il a été demandé d’accompagner le chemin de la Parole du Seigneur. C’est le devoir de chaque communauté chrétienne, aujourd’hui encore.