Prière pour les pauvres

Partager Sur

Prière pour l'unité des Églises. Mémoire particulière des Églises et des communautés ecclésiales de la Réforme (luthériennes, méthodistes, baptistes, pentecôtistes).


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Marc 3,22-30

Et les scribes qui étaient descendus de Jérusalem disaient : " Il est possédé de Béelzéboul ", et encore : " C'est par le prince des démons qu'il expulse les démons. " Les ayant appelés près de lui, il leur disait en paraboles : " Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne peut subsister. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison-là ne pourra se maintenir. Or, si Satan s'est dressé contre lui-même et s'est divisé, il ne peut pas tenir, il est fini. Mais nul ne peut pénétrer dans la maison d'un homme fort et piller ses affaires s'il n'a d'abord ligoté cet homme fort, et alors il pillera sa maison. " En vérité, je vous le dis, tout sera remis aux enfants des hommes, les péchés et les blasphèmes tant qu'ils en auront proféré ; mais quiconque aura blasphémé contre l'Esprit Saint n'aura jamais de rémission : il est coupable d'une faute éternelle. " C'est qu'ils disaient : " Il est possédé d'un esprit impur. "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ce texte évangélique est précédé de deux versets qui rapportent le jugement négatif que la famille de Jésus portait sur lui. Pour eux, « il a perdu le sens », pour les scribes, il est possédé par le démon. Cette dernière accusation est bien plus grave que la première, parce qu'elle met Jésus du côté de l'ennemi de Dieu. Il agirait alors sous l'inspiration de forces malignes. Mais ce qu'ils ne comprennent pas — aussi bien ses proches que les scribes —, c'est la raison pour laquelle autant de gens accourent auprès de Jésus. Et tous sont contents, heureux, emplis d'espérance chaque fois qu'ils l'écoutent. Mais c'est justement cela qui dérange les scribes, les pharisiens et, enfin, sa propre famille. Le bien provoque toujours aussi des jalousies, il rompt des équilibres illicites, ou bien il ne cesse d'interroger, d'inquiéter et, quoi qu'il en soit, d'appeler à une confrontation. Et les pharisiens, ou même sa famille, ne supportent pas que Jésus et son Évangile rompent les équilibres établis par leur égocentrisme?; ils n'acceptent pas que la vie échappe à leur contrôle. C'est pour cela qu'ils cherchent à le discréditer auprès des gens de toutes les manières possibles. Ils voudraient que personne n'accoure plus à lui. Aujourd'hui encore, combien de fois cherche-t-on à discréditer l'Église, ou de simples croyants, avec des mensonges et des accusations tout à fait gratuites?! Jésus, cependant, répond aux scribes après les avoir tournés en ridicule avec l'exemple de la maison divisée en son sein. Et il invite à ne pas se fier à ses propres forces et à ne plus être sûrs de soi, pour ne pas prendre le risque de sous-estimer la force du mal et y succomber. Seul Jésus est capable de lier l'homme fort (le mal), et, donc, de ne pas se laisser égarer par celui-ci. Les pauvres, les malades et les pécheurs s'en étaient rendu compte, c'est pourquoi ils cherchaient Jésus, se fiant à sa compassion et à sa force. C'est une grande leçon pour nous aussi qui sommes si souvent tentés par notre autosuffisance et incapables d'invoquer l'aide de Dieu.