PRIÈRE CHAQUE JOUR

Prière pour l'unité des Églises. Mémoire particulière des communautés chrétiennes d'Afrique.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Marc 3,31-35

Sa mère et ses frères arrivent et, se tenant dehors, ils le firent appeler. Il y avait une foule assise autour de lui et on lui dit : " Voilà que ta mère et tes frères et tes sœurs sont là dehors qui te cherchent. " Il leur répond : " Qui est ma mère ? et mes frères ? " Et, promenant son regard sur ceux qui étaient assis en rond autour de lui, il dit : " Voici ma mère et mes frères. Quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là m'est un frère et une sœur et une mère. "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'évangéliste Marc continue de nous montrer Jésus : il se trouve dans une maison et il est toujours entouré d'une grande foule. Alors qu'il parle, arrive sa famille avec Marie. L'évangéliste ne dit pas le motif de leur visite. Mais il n'est pas difficile d'imaginer qu'ils sont sans doute préoccupés par le comportement de Jésus, jugé excessif, ou parce qu'ils avaient entendu dire que les pharisiens le surveillaient, au point d'en envoyer quelques-uns depuis Jérusalem. En tout cas, ils voulaient le voir et lui parler. Probablement fatigués par le voyage — ils venaient de Nazareth —, ils n'attendirent pas que Jésus finisse de parler et demandèrent à quelqu'un de lui faire part de leur arrivée. La foule était nombreuse, et ils restèrent « dehors ». Cette remarque n'apporte pas seulement une indication spatiale. Cette famille se tenait « dehors », c'est-à-dire qu'elle ne se trouvait pas parmi ceux qui écoutaient la prédication de Jésus. Nous pouvons déjà en déduire que ce ne sont pas les liens du sang, ni même les liens d'une habitude rituelle, qui conduisent à faire partie de la vraie famille de Jésus. Seuls ceux qui sont à l'intérieur de la maison, ceux qui écoutent la Parole de Dieu, font partie de la nouvelle famille que Jésus est venu former. À ceux qui lui annoncent que sa mère et ses frères se trouvent à l'extérieur de la maison, Jésus montre ceux qui font partie de sa nouvelle famille, de l'Église : ses membres sont ceux qui écoutent l'Évangile. C'est de cette écoute que naît la communauté chrétienne, et c'est pour cela qu'elle se fonde sur la Parole de Dieu. L'Évangile est le roc qui soutient toute communauté ainsi que l'ensemble de l'Église. Il faut prêter attention au fait que cette communauté n'est pas une association quelconque. Elle a les caractéristiques d'une « famille ». L'Église doit vivre comme une famille, c'est-à-dire avec ces liens qui sont pour cela appelés « familiaux ». Ses membres doivent vivre les rapports de fraternité propres à la famille, en commençant avec le Père qui est au ciel, que Jésus invite à appeler « abbà », et puis avec Jésus lui-même et avec tous les autres frères et sœurs. Nous devons éviter la tentation de croire que nous sommes de la famille parce que nous observons des rites et que nous pratiquons peut-être aussi quelques bonnes œuvres. Le rapport avec Jésus a les traits des rapports familiaux, il est donc plein d'amour gratuit, de fraternité, d'espérance commune. Être disciples nécessite une écoute attentive et prompte de la parole de Jésus, ainsi que l'engagement de notre vie à ses côtés. Il ne suffit pas de faire partie du groupe des chrétiens pour être des disciples, à la manière dont ces « parents » voyaient leurs rapports avec Jésus. Tous les jours, nous devons entrer « dans » la communauté et écouter l'Évangile qui y est prêché. On n'est pas disciple une fois pour toutes?! Tous les jours, nous avons besoin d'être auprès de Jésus et d'écouter sa parole. Si nous vivons ainsi, il tournera vers nous aussi ses yeux pleins d'amour et nous l'entendrons nous dire : « Voici ma mère et mes frères. » C'est la béatitude d'êtres ses disciples, elle ne nous vient pas de nos mérites personnels, mais seulement de ce que nous écoutons la Parole et cherchons à la mettre en pratique.