Prière pour l’Eglise

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

2 Corinthiens 11,1-11

Pourriez-vous supporter de ma part un peu de folie ? Oui, de ma part, vous allez le supporter,
à cause de mon amour jaloux qui est l’amour même de Dieu pour vous. Car je vous ai unis au seul Époux : vous êtes la vierge pure que j’ai présentée au Christ.
Mais j’ai bien peur qu’à l’exemple d’Ève séduite par la ruse du serpent, votre intelligence des choses ne se corrompe en perdant la simplicité et la pureté qu’il faut avoir à l’égard du Christ.
En effet, si le premier venu vous annonce un autre Jésus, un Jésus que nous n’avons pas annoncé, si vous recevez un esprit différent de celui que vous avez reçu, ou un Évangile différent de celui que vous avez accueilli, vous le supportez fort bien !
J’estime, moi, que je ne suis inférieur en rien à tous ces super-apôtres.
Je ne vaux peut-être pas grand-chose pour les discours, mais pour la connaissance de Dieu, c’est différent : nous vous l’avons montré en toute occasion et de toutes les façons.
Aurais-je commis une faute lorsque, m’abaissant pour vous élever, je vous ai annoncé l’Évangile de Dieu gratuitement ?
J’ai appauvri d’autres Églises en recevant d’elles l’argent nécessaire pour me mettre à votre service.
Quand j’étais chez vous, et que je me suis trouvé dans le besoin, je n’ai été à charge de personne ; en effet, pour m’apporter ce dont j’avais besoin, des frères sont venus de Macédoine. En toute occasion, je me suis gardé d’être un poids pour vous, et je m’en garderai toujours.
Aussi sûrement que la vérité du Christ est en moi, ce motif de fierté ne me sera enlevé dans aucune des régions de la Grèce.
Pourquoi donc me comporter ainsi ? Serait-ce parce que je ne vous aime pas ? Mais si ! Et Dieu le sait.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ces " super-apôtres " qui voulaient discréditer Paul et sa mission étaient sans doute des judéo-chrétiens qui se présentaient, avec un ton très assuré, comme les interprètes du message originel de la communauté de Jérusalem. De plus, ils critiquaient le manque d'éloquence de Paul. Dans sa défense, l'apôtre rappelle avant tout son amour pour les Corinthiens. Il éprouve à leur égard un amour passionné, et même jaloux. Avec l'image de la communauté épouse du Christ, l'apôtre se présente comme un père qui veille sur elle et qui la protège en vue de la présenter sans tache à son époux. C'est une manière efficace d'exprimer avec quelle intensité il vit sa propre responsabilité pastorale. Comme un bon père, il veille avec attention, car il craint de voir se répéter cette scène dramatique qui s'est déroulée dans le paradis terrestre, lorsqu'Ève s'est laissée séduire par le serpent. En effet, certains se sont laissé séduire par le serpent, par ses " super-apôtres ", ainsi que Paul nomme ironiquement ses opposants, qui prêchent un autre Évangile que celui qu'il avait apporté. Paul veut toucher le cœur de ses auditeurs afin de les gagner au Christ. Les conduire au Christ était son véritable gain, la seule chose à laquelle il tenait vraiment. C'est pourquoi il n'a absolument jamais voulu aucun salaire de la part des Corinthiens. Il recevait le soutien d'autres communautés (" J'ai appauvri d'autres Églises en recevant d'elles l'argent nécessaire pour me mettre à votre service "). Les apôtres et les missionnaires itinérants étaient en général entretenus par les communautés. Paul connaissait lui aussi cette règle, mais il dit n'avoir jamais voulu en profiter. Au contraire, ce fut pour lui une gloire et une force de prêcher gratuitement l'Évangile à Corinthe ; ce fut aussi un signe d'amour et d'attention envers cette communauté. Dans les paroles de l'apôtre vibre un amour ardent pour l'Évangile et pour cette communauté pour laquelle il a dépensé tant d'énergies et ce, en toute gratuité, en montrant un amour pleinement paternel. Il redit qu'il ne changera en rien son comportement tant son amour pour eux est fort. C'est un exemple d'amour passionné que la Parole de Dieu nous présente aujourd'hui afin que nous puissions le faire nôtre.