Prière avec les Apôtres

Partager Sur

Fête de l'apôtre saint Barthélemy de Cana en Galilée. Son corps est conservé dans l'église Saint-Barthélemy-en-l'Île-Tibérine, à Rome, qui est devenu le lieu mémorial des " nouveaux martyrs ". Souvenir de Jerry Essan Masslo, Africain du Sud, réfugié en Italie, accueilli par la Communauté de Sant'Egidio: il fut tué par des bandits. Avec lui, nous faisons mémoire de tous les réfugiés.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jean 1,45-51

Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. »
Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. »
Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. »
Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »
Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »
Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous célébrons aujourd'hui la fête de l'apôtre Barthélemy, dont la dépouille est conservée à Rome, dans l'église qui lui est consacrée sur l'île Tibérine, devenue le Mémorial des Nouveaux Martyrs du XXe et XXe siècles, confiée à la Communauté de Sant'Egidio. La mémoire de l'apôtre est conservée, aux côtés de celle des nombreux témoins de la foi qui en tous lieux du monde continuent à donner leur vie pour l'évangile. La tradition veut que Barthélemy ait porté l'évangile jusqu'en Arménie, traversant les terres de Syrie et l'actuelle Irak, aujourd'hui encore marquées par la souffrance de nombreux chrétiens, à cause de leur foi. Nous comprenons alors les paroles que Jésus a adressées à Barthélemy (que la tradition identifie avec le Nathanaël du premier chapitre de l'évangile de Jean) : " Tu verras des choses plus grandes encore ! ". Il y a toujours un amour plus grand que le Seigneur nous enseigne et nous montre, en offrant le premier sa propre vie ; et nous sommes témoins de cet amour. C'est un témoignage qui se communique de cœur à cœur. Philippe avertit Nathanaël qu'il a trouvé " celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes : Jésus fils de Joseph, de Nazareth ". Nathanaël lui oppose un refus motivé par un lourd préjugé : " De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? ".
C'est un préjugé naturel contre tout ce qui vient de l'extérieur, ce qui ne parle pas de moi, ce qui ne met pas mon ego au centre de tout. Nous aussi, en effet, vivons souvent de préjugés, nous préférons rester attachés à nos visions de la vie, nos connaissances, et nous nous ouvrons difficilement à la vision et au dessein plus grands de Dieu. Quand Jésus voit Nathanaël s'approcher, il s'exclame : " Voici vraiment un Israélite : il n'y a pas de ruse en lui ". Nathanaël-Barthélemy se sent touché en profondeur, aimé et compris à travers ces paroles et reconnaît Jésus comme le Seigneur de la vie et de l'histoire. Cette confession le poussera à le suivre tout au long de sa vie. Quand nous écoutons la Parole et nous fions à elle, nous devenons témoins d'une vie plus grande et nous prenons part à cette vision d'un ciel " ouvert sur la terre " où les anges montent et descendent pour accompagner les hommes.