Prière pour les pauvres

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Thessaloniciens 1,1-5.8-10

PAUL, SILVAIN ET TIMOTHEE, à l’Église de Thessalonique qui est en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus Christ. À vous, la grâce et la paix.
À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous, en faisant mémoire de vous dans nos prières. Sans cesse,
nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père.
Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu, vous avez été choisis par lui.
En effet, notre annonce de l’Évangile n’a pas été, chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude : vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien.
Et ce n’est pas seulement en Macédoine et en Grèce qu’à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons pas besoin d’en parler.
En effet, les gens racontent, à notre sujet, l’accueil que nous avons reçu chez vous ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable,
et afin d’attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La lettre aux Thessaloniciens est écrite conjointement par Paul, Silvain et Timothée ; elle semble rappeler ce que le Seigneur avait fait avec les apôtres (Mc 6,7) et les disciples (Lc 10,1) en les envoyant deux à deux. Paul, en outre, n'était pas un protagoniste isolé. L'Église est avant tout communion. Tous les trois s'adressent ensemble à la petite communauté de Thessalonique, une communauté grande non par le nombre, mais par la dignité de se fonder " en Dieu le Père et en Jésus Christ le Seigneur ". Cette dignité transformait la petite communauté en une bénédiction pour Thessalonique. Elle était l' " ekklesia ", à savoir l'" assemblée " de la communauté, convoquée par Dieu dans cette ville. Chaque communauté chrétienne est une sainte " assemblée de Dieu ". Paul rend grâce au Seigneur pour cette petite communauté qui vit dans une foi solide, avec un amour agissant et un espoir constant. Le Seigneur lui-même, à travers la prédication de ses disciples, change le cœur de celui qui écoute et donne naissance à une vie nouvelle. L'apôtre sait que le service de la prédication exige son implication personnelle parce que ce n'est qu'ainsi qu'il rend le Seigneur proche et reconnaissable pour ceux qui l'écoutent. C'est pourquoi les Thessaloniciens ont pu l'imiter, en se rapprochant ainsi du Christ. La vie des responsables de la communauté doit refléter l'Évangile qu'ils proclament ; c'est de cette manière que leur prédication sera efficace. Les Thessaloniciens purent accueillir celle-ci avec joie, même au milieu des persécutions. Et ils devinrent un exemple pour les autres croyants qui étaient en Macédoine et en Achaïe. La vie évangélique se diffuse parce qu'elle attire, parce qu'elle montre une vie meilleure par rapport à celle qu'offre le monde. C'est la première communauté chrétienne fondée sur le territoire européen, et aussitôt, elle a suscité l'enthousiasme dans toutes les jeunes communautés de cette région. L'expansion de l'Évangile n'est pas liée à des techniques pastorales ou à des moyens d'organisation sophistiqués. L'Évangile se répand uniquement à travers la force attrayante d'une vie réellement évangélique. Paul se réjouit de leur foi et rapporte la stupeur de tous au moment où ils apprirent la réponse de conversion des Thessaloniciens, abandonnant les idoles de ce monde pour ne servir que le Seigneur.