Prière pour l’Eglise

Partager Sur

Mémoire des saints Côme et Damien, martyrs syriens (†303 env.). La tradition se souvient d'eux comme deux médecins qui soignaient gratuitement les malades. Mémoire particulière de tous ceux qui se consacrent au soin et à la guérison des malades.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Aggée 1,1-8

LA DEUXIEME ANNEE du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole du Seigneur fut adressée, par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète, à Zorobabel fils de Salathiel, gouverneur de Juda, et à Josué fils de Josédeq, le grand prêtre :
Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Ces gens-là disent : « Le temps n’est pas encore venu de rebâtir la Maison du Seigneur ! »
Or, voilà ce que dit le Seigneur par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète :
Et pour vous, est-ce bien le temps d’être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruine ?
Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins :
Vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans vous réchauffer ; et le salarié met son salaire dans une bourse trouée.
Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins :
Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j’y serai glorifié - déclare le Seigneur.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Parmi tous les prophètes d'Israël, Aggée est celui qui insiste le plus sur la reconstruction du temple. Sa prophétie remonte à l'an 520 av. J.-C., à l'époque où le temple de Jérusalem n'est encore qu'un amas de ruines. Les juifs, en effet, bien que revenus d'exil, n'avaient pas encore reconstruit le temple. Pendant six mois, Aggée prêche longtemps et de manière quasi exclusive sur la nécessité d'une reconstruction. Il faut dire aussi que la majeure partie des gens vivaient une condition d'extrême pauvreté : la sècheresse avait ruiné les récoltes (1,10-11), réduit les gens à la famine (1,6) et provoqué une avancée du désert au milieu des terrains agricoles. De plus, plusieurs années auparavant, l'hostilité des Samaritains avait découragé les juifs dans leur tentative de reconstruire le temple (Esd 4,4-5). Pourquoi d'ailleurs auraient-ils dû s'inquiéter de la présence de Dieu alors que leur condition était marquée par l'adversité et la domination d'une puissance étrangère ? Le prophète Aggée veut que le peuple d'Israël réfléchisse à sa triste condition : " Réfléchissez à votre situation ! " (1,5.7). Leur éloignement de Dieu était en fait la vraie cause de la tragédie qu'ils étaient en train de vivre. Il en était ainsi pour le peuple d'alors et il en est de même à notre époque. Combien de fois oublions-nous le Seigneur, ne pensant qu'à nous-mêmes et devenant ainsi complices d'une vie triste non seulement pour nous, mais aussi pour les autres. Nous songeons aux paroles que Jésus adressa à ceux qui le suivaient : " Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et sa justice et tout cela vous sera donné par surcroît " (Mt 6,33). La recherche de Dieu et de sa justice est la base d'une vie digne et solidaire. Pour Aggée, la reconstruction du temple signifiait recommencer à mettre le Seigneur au centre de sa vie personnelle et du peuple tout entier. La parole prophétique obtint de fait son effet : Zorobabel, Josué et tout le peuple dégagèrent le site du temple de ses gravats en l'espace de trois semaines et, d'après le rapport du rédacteur d'Aggée, le 21 septembre, les fondations du nouvel édifice furent posées (ce dont les premiers chapitres du livre d'Esdras livrent le récit). C'est une invitation pour nous aussi, afin que nous dégagions notre cœur des innombrables soucis qui nous alourdissent et que nous en fassions le temple saint de Dieu.