Prière avec les Apôtres

Partager Sur

Fête de saint Luc, évangéliste et auteur des Actes des Apôtres. D'après la tradition, il était médecin et peintre.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 1,1-4

BEAUCOUP ONT ENTREPRIS de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous,
d’après ce que nous ont transmis ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires et serviteurs de la Parole.
C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi, après avoir recueilli avec précision des informations concernant tout ce qui s’est passé depuis le début, d’écrire pour toi, excellent Théophile, un exposé suivi,
afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as entendus.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Église fait aujourd'hui mémoire de saint Luc, auteur du troisième Évangile et des Actes des Apôtres. Les paroles que nous venons d'entendre ouvrent le récit évangélique de saint Luc. En elles, nous percevons déjà le respect avec lequel Luc approche la Parole de Dieu. Il est loin de promouvoir sa propre personne ou de faire remarquer sa présence. Il ne signale même pas son nom. Il appartient probablement au monde de la culture de son temps, il connaissait sans doute les ouvrages historiques et littéraires de l'époque. Il se considère toutefois un ministre au service de la Parole qu'il souhaite transmettre, avec une fidélité absolue, à tous ceux qui, comme lui, n'avaient pas connu Jésus personnellement, mais avaient fait l'expérience de la foi au sein de la communauté chrétienne. Même si certains pensent qu'il faisait partie des soixante-douze ou l'identifient avec le second disciple d'Emmaüs. On lui attribue également le rôle d'iconographe : il aurait peint la première image de Marie, la mère de Jésus. L'Église, en accueillant son œuvre parmi les Écritures Saintes, a reconnu en lui un croyant inspiré par Dieu, qui a cherché à faire entrer le message chrétien en dialogue avec la culture de son temps. Luc, nommé dans la Deuxième Lettre à Timothée (4, 11), recueille dans ses écrits le témoignage des apôtres au sujet du Seigneur et des premières communautés, surtout celles qu'avait fondées Paul, dont il avait été le compagnon lors de certains de ses voyages missionnaires. Dans ses pages évangéliques, il évoque la croissance de la communauté des disciples, attirés par la miséricorde de Dieu et par sa compassion sans limite envers les pauvres et les malades, sans exclure personne. Luc témoigne du miracle de cet amour qui ne cesse aujourd'hui encore de guérir de nombreux cœurs, justement grâce à son œuvre écrite. L'Évangile, qui rapporte ce que Jésus a dit et fait, et les Actes des Apôtres, qui suivent les vicissitudes de la première communauté chrétienne de Jérusalem à Rome, sont un témoignage vivant de l'histoire de l'Église qui, animée par l'Esprit Saint, n'a pas peur de s'en remettre au Seigneur et de communiquer la bonne nouvelle jusqu'au bout de la terre.