Prière avec les saints

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Isaïe 40,25-31

À qui pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? - dit le Dieu Saint.
Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l’armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque.
Jacob, pourquoi dis-tu, Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu » ?
Tu ne le sais donc pas, tu ne l’as pas entendu ? Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable.
Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible.
Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher,
mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Souvent, dans la vie, nous perdons la vérité de nous-mêmes et de l'histoire : l'orgueil et la stupidité aveuglent et ne permettent pas de voir la situation de faiblesse dans laquelle nous vivons tous. Et nous pensons pouvoir trouver le salut soit en nous-mêmes soit dans des « idoles », comme la richesse, la carrière, le bien-être personnel. Le prophète invite Israël à regarder autour, à voir les nations de la terre — y compris celles qui paraissent puissantes et imprenables — pour se rendre compte de leur faiblesse. Le prophète exhorte à lever le regard pour voir la force de l'amour de Dieu qui a tout créé et qui soutient toute chose. Notre force réside en le Seigneur. Ce regard spirituel — fruit de la prière et de l'écoute de la Parole de Dieu — nous purifie les yeux du cœur et nous évite de nous confier aux idoles. Et n'oublions jamais que la première « idole » que nous sommes tous tentés de vénérer est notre propre « moi ». Certains parlent d'« égolâtrie » pour désigner un véritable culte du moi, sur l'autel duquel les choses les plus belles sont sacrifiées, tellement il rend aveugle. Le prophète, à travers une série de questions urgentes, réveille en nous le sentiment de Dieu et de sa grandeur. Seul le Seigneur est grand et lui seul gouverne le monde et l'histoire. Celui qui se confie au Seigneur reçoit aise et réconfort, soutien et force. Tous, petits et grands, nous sommes exhortés à avoir confiance en Dieu seul : « Ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d'aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer. » Lui, le Créateur du ciel et de la terre, des choses visibles et invisibles, il est notre soutien et notre aide. Dans la difficulté de notre vie, ne désespérons pas, confions-nous plutôt au Seigneur et nous retrouverons la force de marcher vivement en sa présence.