Prière avec les Apôtres

Partager Sur

Fête des apôtres Simon de Cana, surnommé le Zélote, et Jude surnommé Thaddée.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 6,12-16

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.
Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres :
Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy,
Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote,
Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Église fait mémoire aujourd'hui des apôtres Simon et Jude. Simon est surnommé « le zélote » peut-être parce qu'il appartenait au groupe anti-romain des zélotes qui recourrait à la violence. La tradition veut qu'il ait prêché l'Évangile en Samarie, en Mésopotamie et qu'il soit mort en Perse. Jude, dit aussi Thaddée, qui signifie « le magnanime », est l'apôtre qui, lors de la dernière cène demande à Jésus de se manifester uniquement aux disciples et non au monde. Son nom apparaît à la dernière place dans la liste des apôtres. La tradition fait de lui l'auteur de la lettre homonyme adressée aux convertis du judaïsme. On ne sait presque rien de leur vie. Mais ils sont tout aussi importants que les autres. Dans l'Église, ce n'est pas la notoriété qui compte mais la communion avec le Seigneur et avec les frères. Souvent, malheureusement, la communauté, comme c'était le cas des apôtres, discute pour savoir qui est le premier. Dans l'Église, le seul primat à rechercher est celui de l'amour et donc du service généreux et gratuit. Jésus les a aussi appelés par leur nom comme pour souligner que c'est son amour qui lui confère la dignité de disciple. L'amour qui doit régner entre les disciples, cet amour fraternel qui est la raison pour laquelle les autres croiront au Seigneur trouve son origine dans l'amour que Jésus a pour nous. Le nom, dans la tradition biblique, n'est pas seulement utile pour appeler quelqu'un, il est bien plus : il représente la vie, le cœur, la vie de chacun de nous. L'appel du Seigneur induit aussi un changement de nom, c'est-à-dire la transformation du cœur et l'accueil d'une nouvelle vocation. Par exemple, Simon devient Pierre, c'est-à-dire roc, fondation. Recevoir un nom signifie surtout être aimé de Dieu, être justement appelé par son nom. Cela signifie aussi recevoir de Dieu un nouvel engagement. La connaissance par le nom est un des trésors les plus précieux de la vie, même à un niveau purement humain. Le Seigneur le met encore plus en exergue : se connaître et s'appeler par son nom est le signe d'un amour qui porte le sceau de Dieu. Nous voyons encore plus clairement que la familiarité est une dimension qui doit caractériser la vie des disciples et s'étendre à tous, à commencer par les pauvres. Ce n'est pas une mince affaire que de s'habituer à appeler aussi les pauvres par leur nom. Il est difficile de le faire. Mais il y a un lien entre le nom des disciples et celui des pauvres. C'est le don d'être tous aimés de Dieu, chacun par son nom.