Prière pour les pauvres

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jean 15,26-16,4

Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.
Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés.
On vous exclura des assemblées. Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu.
Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.
Eh bien, voici pourquoi je vous dis cela : quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. Je ne vous l’ai pas dit dès le commencement, parce que j’étais avec vous.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jésus vient de prévenir les disciples de la haine et des persécutions qu'ils subiront de la part du " monde " à cause de son nom (Jean 15,18-25). Mais il veut les assurer que, pour affronter les oppositions et les tribunaux, il ne les laissera pas seul. Il les accompagnera en les soutenant afin qu'ils persévèrent dans l'amour mutuel et le témoignage de l'Evangile jusqu'aux confins de la terre. Cela aura encore lieu après son ascension au ciel. Et il leurs dit : " Quand viendra le Paraclet, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité qui procède du Père, il témoignera de moi ". Nous viennent à la pensée les vicissitudes de l'Église de la fin du premier siècle, la communauté de Jean, persécutée tant par les autorités hébraïques que par celles de l'Empire romain : " Ils vous chasseront des synagogues : même, vient l'heure où quiconque vous tuera croira rendre un culte à Dieu ", c'est une triste vicissitude répétée de temps en temps jusqu'à nos jours. Particulièrement, les nombreux martyrs chrétiens de ce temps par les fondamentalistes qui tuent au nom même de Dieu en sont un exemple. L'Esprit Saint que le Fils communique du Père à ses disciples est la force qui soutient l'Eglise. C'est une force spirituelle qui rassemble les disciples, les unit entre eux, les rend bons et forts, et les envoie partout dans le monde pour témoigner de l'amour de Dieu, qui sauve du mal et libère de toute servitude. Pour cela, il devra toujours affronter l'opposition, même violente, de qui veut que la division règne entre les hommes. Le Seigneur n'abandonne pas les siens à leur destin. La grande responsabilité reste pour les disciples : transmettre l'Evangile de l'amour à ce monde, pour qu'il s'éloigne du mal. Il est demandé aux disciples de dépenser leur vie pour cette mission, que seulement eux peuvent accomplir, non pas dans la solitude de leur faiblesse, mais dans la force de l'Esprit que le Père a envoyé.