Prière pour l'Église

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 9,7-9

Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, entendit parler de tout ce qui se passait et il ne savait que penser. En effet, certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d'entre les morts.
D'autres disaient : « C'est le prophète Élie qui est apparu. » D'autres encore : « C'est un prophète d'autrefois qui est ressuscité. »
Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l'ai fait décapiter. Mais qui est cet homme dont j'entends dire de telles choses ? » Et il cherchait à le voir.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La réputation du Maître était arrivée jusqu'à la cour d'Hérode Antipas. Les rumeurs discordantes qui couraient sur Jésus causaient au tétrarque inquiétude et perplexité. Certains disaient que ce jeune rabbi était Jean-Baptiste ressuscité, d'autres qu'Élie était revenu. Dans cette tension psychologique mêlée d'anxiété, Hérode cherchait néanmoins à le rencontrer. Ce n'est cependant pas le désir de celui qui veut écouter et comprendre la nouvelle prophétie qui touchait le cœur de tant de gens. Hérode ne le sait pas, mais le moment viendra où il rencontrera le jeune prophète. Ce sera le jour du procès, lorsque Pilate décidera de le lui envoyer comme prisonnier. Le désir d'Hérode de rencontrer Jésus n'est pas comme celui de Zachée, qui est monté sur un arbre ou celui des deux Grecs qui sont allés voir Philippe et André pour leur demander de rencontrer le Maître. Ceux-là voulaient comprendre la Parole et l'action de ce jeune prophète. C'est pourquoi ils prirent l'initiative de partir à sa recherche. Au contraire, Hérode attend que Jésus se rende chez lui. On ne peut pas rencontrer le Seigneur si l'on ne " sort " pas de soi-même, si l'on n'abandonne pas son orgueil, si l'on reste prisonnier du labyrinthe de sa psyché. La rencontre avec Jésus est personnelle, directe, et il est simple d'entrer en relation avec lui, ainsi que nous le montrent tant d'épisodes évangéliques. Oui, il suffit de se rendre vers lui avec le cœur disponible et de lui parler, de crier pour implorer son aide, ou encore de toucher seulement la frange de son manteau pour sentir la force de sa présence. Mais il faut agir avec foi, le cœur prêt à l'accueillir. Hérode se laisse uniquement guider par la curiosité sans la moindre intention de changer de vie. Si le cœur n'est pas prêt à se laisser aimer et aider, il n'est pas possible de rencontrer Jésus.