Prière avec Marie, mère du Seigneur

Partager Sur

Souvenir de Notre-Dame de Sheshan, sanctuaire près de Shanghai. Prière pour les chrétiens chinois.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Actes des Apôtres 16,22-34

Alors, la foule se déchaîna contre Paul et Silas. Les magistrats ordonnèrent de leur arracher les vêtements pour leur donner la bastonnade.
Après les avoir roués de coups, on les jeta en prison, en donnant au geôlier la consigne de les surveiller de près.
Pour appliquer cette consigne, il les mit tout au fond de la prison, avec les pieds coincés dans des blocs de bois.
Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient.
Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l'instant même, toutes les portes s'ouvrirent, et les liens de tous les détenus se détachèrent.
Le geôlier, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ; croyant que les détenus s'étaient évadés, il dégaina son épée et il était sur le point de se donner la mort.
Mais Paul se mit à crier d'une voix forte : « Ne va pas te faire de mal, nous sommes tous là. »
Ayant réclamé de la lumière, le geôlier se précipita et, tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas.
Puis il les emmena dehors et leur demanda : « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? »
Ils lui répondirent : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »
Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui vivaient dans sa maison.
À l'heure même, en pleine nuit, le geôlier les emmena pour laver leurs plaies. Aussitôt, il reçut le baptême avec tous les siens.
Puis il fit monter chez lui Paul et Silas, il fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

À Philippes, la prédication chrétienne se heurte non seulement à un environnement religieux polythéiste comme à Lystre, mais aussi à une culture liée au mode de vie romain traditionnel. Le problème s'est posé lorsque Paul a libéré d'un esprit impur une pauvre esclave qui gagnait de l'argent pour son maître grâce à ses dons de voyance. Paul la guérit. Avec Lydie, une convertie, cette esclave est la deuxième femme qui marque le début du christianisme européen. Le propriétaire de cette femme, avec ses amis, a suscité une forte opposition contre Paul et Silas, au point de les faire emprisonner. Mais cette fois aussi, le Seigneur libère ses disciples de leurs chaînes. Dans le christianisme primitif, il y a souvent une proximité singulière entre l'Évangile et la prison. Et c'est peut-être aussi pour cela que l'évangéliste Matthieu réitère l'obligation pour tous, et pas seulement pour les disciples, de rendre visite aux prisonniers. Pour les chrétiens, l'expérience de l'emprisonnement était fréquente dans les premiers siècles, et en fait, l'histoire n'a jamais manqué d'exemples de croyants emprisonnés à cause de leur foi. Il est donc très significatif qu'à notre époque, les chrétiens s'efforcent d'apporter la consolation à l'intérieur des prisons, en particulier celles où la vie est violée. C'est ce qui est raconté dans cette page des Actes des Apôtres. Paul et Silas, en priant, provoquent un " tremblement de terre " qui fait osciller les murs et tomber les chaînes. Et surtout, ils changent le cœur du geôlier qui voulait se donner la mort à cause de ce qui était arrivé. Paul et Silas l'aident à comprendre ce qui s'est passé, et lui, envahi par l'amour, les conduit hors de la prison et les libère. Le geôlier les a accueillis et toute sa famille s'est convertie à l'Évangile. L'amour de Paul et Silas avait transformé cet homme et toute sa famille.