Prière de la Vigile

Partager Sur

Fête de la Transfiguration du Seigneur sur le Mont Thabor.
Souvenir d'Hiroshima au Japon, où la première bombe atomique a été larguée en 1945.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 9,28-36

Environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier.
Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d'une blancheur éblouissante.
Voici que deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Élie,
apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s'accomplir à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.
Ces derniers s'éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu'il disait.
Pierre n'avait pas fini de parler, qu'une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu'ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi : écoutez-le ! »
Et pendant que la voix se faisait entendre, il n'y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu'ils avaient vu.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La montagne de la transfiguration, que la tradition a identifiée au mont Thabor, est l'image de tout voyage spirituel. Nous pouvons penser que Jésus nous appelle à venir avec lui sur la montagne, comme il l'a fait avec ses trois disciples plus proches, pour vivre avec lui l'expérience de la communion intime avec le Père. Certains commentateurs suggèrent que le récit relate une expérience spirituelle qui a impliqué Jésus en premier lieu, à savoir une vision céleste qui a produit en lui une transfiguration. Cette hypothèse nous permet d'approfondir notre compréhension de la vie spirituelle de Jésus. Nous oublions parfois que lui aussi a eu son propre parcours spirituel, qu'il a dû gravir la montagne, comme Abraham, puis Moïse, Elie et chaque croyant. Jésus a également ressenti le besoin de "monter" vers le Père, pour le rencontrer. Il est vrai que la communion avec le Père était son être même, toute sa vie, le pain de ses jours, la substance de sa mission, le cœur de tout ce qu'il était et de tout ce qu'il faisait. Mais peut-être avait-il lui aussi besoin de moments où cette relation intime se réalisait dans sa plénitude. Les disciples en avaient certainement besoin. Sur le mont Thabor a eu lieu l'un de ces moments très particuliers de communion que l'Évangile étend à toute l'histoire du peuple d'Israël, comme en témoigne la présence de Moïse et d'Élie qui " s'entretenaient avec lui ". Jésus n'a pas vécu cette expérience seul. Il a également impliqué ses trois amis les plus proches. Ce fut l'un des moments les plus significatifs de la vie personnelle de Jésus. Il est aussi devenu l'un des moments les plus significatifs pour les trois disciples, ainsi que pour tous ceux qui se laissent entraîner dans cette ascension. Dans notre vie avec le Seigneur, dans la prière, dans l'écoute des Écritures, nous sommes toujours appelés à transfigurer notre vie et le monde qui nous entoure.