news

Couloirs humanitaires, 139 autres réfugiés de la Corne de l'Afrique : nous savons aujourd'hui qu'il est possible de protéger, d'accueillir et d'intégrer

27 Juin 2018 - ROME, ITALIE

Couloirs humanitairesL'Ethiopie

Partager Sur

« C'est un jour où, en Italie et en Europe, les polémiques au sujet de l'immigration cessent pour laisser parler les faits. C'est le fait que les Italiens, l'Italie représentée à son plus haut niveau par des représentants de son gouvernement, de son administration, des ministères des affaires étrangères et de l'intérieur, l'Italie des associations, des Églises, des mouvements et des gens ordinaires, cette Italie est aujourd'hui une Italie qui veut protéger ceux qui ont vraiment besoin de protection humanitaire internationale. C'est ce qu'a réaffirmé à l'aéroport de Fiumicino le président de la Communauté de Sant'Egidio, Marco Impagliazzo, en évoquant les couloirs humanitaires au cours de la cérémonie de bienvenue des réfugiés arrivés aujourd'hui à Rome, dont 134 de nationalité érythréenne et cinq de nationalité somalienne, et parmi lesquels 56 enfants âgés de moins de 14 ans ».
« Notre pays est capable d'accueillir, de protéger et d'intégrer. Tel est le message qui est communiqué ici, aujourd'hui depuis Fiumicino. Vous, comme le disait aussi le Préfet, Gerarda Pantalone (parmi les personnalités présentes aujourd'hui à Fiumicino), aurez aujourd'hui une maison, vous ne serez pas accueillis dans des centres pour réfugiés ou demandeurs d'asile, mais vous trouverez une maison, des familles, et, dès demain, vous commencerez votre parcours d'intégration dans notre pays. Ce sera une richesse pour nous tous Italiens, ainsi que pour vous ».

« Je suis heureux que ce type d'accueil continue de trouver ici en Italie tant de familles disponibles, a déclaré monseigneur Nunzio Galantino, qui, en tant que Secrétaire général de la Conférence des évêques d'Italie, vient de recevoir la nouvelle charge de président de l'Apsa, l'Administration du patrimoine du siège apostolique. Telle est l'Italie que nous voulons, que nous construisons ensemble, depuis longtemps maintenant, à travers cette expérience des couloirs humanitaires ; une belle expérience ; elle nous libère des cris d'orfraie qui ne mènent à rien, et, bien au contraire, ouvre notre cœur. Je suis reconnaissant, a conclu monseigneur Galantino, à tous les évêques italiens qui répondent à chaque fois avec générosité ». (Ansa 27/06/2018)

SOUTENEZ LES COULOIRS HUMANITAIRES

Dona online