news

Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest

3 Août 2018 - BUDAPEST, HONGRIE

Roms et les Sintis

Partager Sur

Le 2 août à Budapest s'est tenue une prière œcuménique et interreligieuse dans l'église des Jésuites, organisée par la Communauté de  Sant’Egidio pour commémorer le Porrajimos (l'extermination des Roms durant la Seconde Guerre mondiale).

La prière a été présidée par Mgr János Székely en présence de Tamás Fabiny, évêque luthérien, Zoltán Balog, pasteur calviniste, Antal Michels, prêtre catholique, Ulrich Kiss, jésuite, et Zoltán Radnóti, président de l’association des rabbins hongrois, ainsi que de nombreux amis prêtres.

A la mémoire des victimes de l'holocauste rom s'est ajoutée celle des victimes des attentats en Hongrie qui, en 2008-2009, ont tué six personnes et fait de nombreux blessés, tous d'ethnie rom. A Kisléta, dans la nuit qui précède le Porrajimos, du 2 au 3 août 2009, Mária Balogh fut tuée et sa fille, alors âgée de 13 ans, blessée. Les proches des victimes étaients présents à la prière.

Éva Fahidi, témoin oculaire du massacre des Roms perpétré à Auschwitz-Birkenau du 2 au 3 août 1944, a évoqué les hurlements terribles de tous ces Roms conscients de leur mort imminente. Éva est une femme juive qui, plusieurs décennies après la Shoah, a écrit un livre sur sa famille et sur sa souffrance, et elle ne cesse de communiquer aux jeunes générations l'horreur de la guerre et de la folie nazie afin qu'elle ne se répète pas.

Péter Szőke, de la Communauté de Sant’Egidio de Budapest, a rappelé un autre meurtre, celui de Dávid Papp, d'origine rom, commis en Ukraine au mois de juin dernier. "La violence ne peut être vaincue qu'à travers la Parole de Dieu, qui ôte de nos cœurs tout égocentrisme, tout mépris et toute indifférence."

L'évêque Székely a évoqué l'histoire de la forteresse de Komárom, transformée en camp de concentration en 1944, lieu où des milliers de Roms ont été déportés, où beaucoup ont été tués, les autres conduits à Auschwitz. A cet endroit, les enfants, demeurés là sans leurs parents, moururent. "Les nazis ont voulu effacer leurs noms, mais leurs noms sont inscrits dans le cœur de Dieu et leur sang est précieux à ses yeux."



Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest
Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest
Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest
Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest
Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest
Le souvenir du Porrajimos et de l'extermination des Roms à Budapest