news

En mémoire de Jerry Essan Masslo : reconnaître le travail des saisonniers étrangers. Qu'il y ait plus d'engagement pour leur intégration

25 Août 2018

MIGRANTSRacisme

Partager Sur

Cet après-midi, à Villa Literno, la Communauté de Sant’Egidio a fait mémoire de Jerry Essan Masslo, réfugié sud-africain tué le 24 août 1989, au retour de son travail dans les champs à Caserte. Un symbole désormais pour de nombreuses personnes, Italiens et immigrés, qui croient dans l'intégration et refusent toute forme de violence et d'intolérance. Une délégation d'Italiens et d'immigrés, provenant de différentes villes, lui a rendu hommage sur sa tombe, à 17h30, dans le cimetière de Villa Literno.
Daniela Pompei, responsable de Sant’Egidio pour les services dédiés à l’immigration, a rappelé qu'au cours de ces vingt-neuf dernières années, le travail et la présence de beaucoup d'étrangers, à présent “nouveaux Italiens”, ont fait progresser le pays. Mais aujourd'hui, dans un climat devenu souvent trop tendu et marqué par des oppositions autour des questions relatives à l’immigration, “le moment est venu de construire avec une conviction plus grande le processus d'intégration”. Ont été évoqués tous les saisonniers, qui effectuent un travail précieux et en même temps rempli de risques, comme en attestent les décès récents dans les Pouilles : “L’Italie devrait être plus reconnaissante à leur égard”.
Le maire de Villa Literno, Nicola Tamburrino, a lui aussi parlé de “parcours d'intégration” mis en place dans les écoles locales et ailleurs, qui démontrent “que le sacrifice de Jerry Masslo n'a pas été inutile“. L'évêque d'Aversa, Mgr Angelo Spinillo, célébrant dans l'église Maria Assunta une liturgie à sa mémoire, a évoqué l'émigration de nombreux Italiens, partis de ces terres rurales en quête de fortune, et a mis en garde : “On ne ferme pas la porte à ceux qui émigrent et cherchent un accueil chez nous”.

 

L'histoire de Jerry Essan Masslo (IT)