news

Attentat dans une église dans le sud des Philippines: douleur pour les victimes, que le dialogue pour la paix ne s'arrête pas

28 Janvier 2019

Philippines

Partager Sur

La Communauté de Sant'Egidio exprime sa douleur et manifeste sa solidarité au peuple et à l'Eglise catholique des Philippines, après le grave attentat survenu hier à Jolo, qui a provoqué de nouvelles victimes innocentes parmi les chrétiens réunis pour la messe dominicale.
 
La condamnation à l'égard de ceux qui frappent des hommes et des femmes au moment sacré de la prière ne peut qu'être totale et ferme. C'est une violence aveugle qui a comme unique objectif de semer la terreur, au moment précis où le sud des Philippines est engagé dans une fatigante recherche d'une paix stable et durable. Sant'Egidio - qui a participé aux pourparlers ayant conduit à l'accord de paix pour la région de Mindanao, récemment ratifié par un référendum - réaffirme son engagement aux côtés de l'Eglise et du peuple des Philippines. Il est nécessaire de poursuivre le chemin du dialogue et de la réconciliation, comme le désire également la Conférence épiscopale, qui a invité les chrétiens, en ce moment difficile, à "être courageux, forts dans la prière, à prendre soin les uns des autres" et à "vaincre le mal par le bien".
 
Rome, le 28 janvier 2019