news

Des familles divisées par la guerre qui se réunissent: les couloirs humanitaires, c'est aussi ça !

30 Mars 2019 - ROME, ITALIE

Couloirs humanitaires

Regarde la vidéo

Partager Sur

Il s'appelle Nawar et il est étudiant en médecine. Il est arrivé en Italie il y a un an et demi depuis la Syrie après une fuite difficile. La guerre a détruit sa maison et divisé sa famille. Mais aujourd'hui il l'attend, un bouquet de fleurs à la main, à l'aéroport de Fiumicino (Rome). Sa famille, avec les #couloirshumanitaires, a pu arriver en Italie en toute sécurité, sans devoir traverser la Méditerranée avec les embarcations de la mort.

REGARDE LA VIDEO


 Le témoignage de Nawar:

"Cela fait un an et demi que nous ne nous sommes pas vus. Je suis étudiant en première année de médecine, j'ai 21 ans, j'habite à Novara. Voici ma famille, arrivée aujourd'hui avec les couloirs humanitaires, grâce à la Communauté de Sant'Egidio et aux autres communautés. [Retrouver ma famille] a été un moment inoubliable, un moment où ce sont les expressions du visage et les larmes qui parlent, et non les paroles. Dans un premier temps, ils étaient en Syrie. Ensuite, quand ils sont allés au Liban, ils ont vécu des moments difficiles. Chaque fois, ils me demandaient: "comment ça va en Italie?" Je répondais aussitôt: "je vais très bien". En effet j'ai connu des personnes particulièrement accueillantes, ils m'ont fait sentir comme chez moi. Je peux le dire sincèrement: l'Italie peut être ma maison".