news

Le rêve oecuménique dans le livre d'Andrea Riccardi sur la rencontre entre Olivier Clément et le patriarche Athénagoras

4 Avril 2019 - ROME, ITALIE

OecuménismeLivres

Partager Sur

"Le rêve oecuménique ne s'est pas éteint, ce livre le relance avec espérance". Les paroles du card. Kasper, qui a été un vif interprète de ce rêve, synthétisent le message du dernier ouvrage d'Andrea Riccardi, Il professore e il patriarca [le professeur et le patriarche], présenté hier soir à Rome. Le livre est dédié à la rencontre entre Olivier Clément et le patriarche Athénagoras à Istanbul en 1968.

"Un hommage à Clément, avec lequel j'ai partagé de longues années d'amitié, et à son épouse Monique, qui a mis à disposition de ma recherche une abondante documentation inédite". C'est ainsi qu'Andrea Riccardi a défini ce livre, révélant que chaque soir le jeune professeur français envoyait à son épouse une lettre contenant ses entretiens quotidiens avec le vieux patriarche et que de ces lettres est issu le livre Dialogues avec le patriarche Athénagoras, publié l'année suivante par l'éditeur Fayard et devenu un classique de la spiritualité du XXè siècle.

"La rencontre entre Clément et Athénagoras se situe pleinement dans le mouvement de '68", a souligné  Agostino Giovagnoli: un '68 pluriel, caractérisé par la dimension de la "fête" et animé par une profonde recherche religieuse, qui alternait la fascination de l'Orient et de l'Inde avec une sorte d'"athéisme mystique".

Pour le cardinal Walter Kasper, le livre de Riccardi est "un instrument utile et particulièrement actuel pour interpréter et comprendre les racines du monde dans lequel nous vivons", tandis qu'Alberto Melloni s'est concentré sur l'activité oecuménique d'Athénagoras, identifiant dans sa "spiritualité eucharistique" la clé de son service patriarcal à Constantinople. "Pour Athénagoras, le coeur de l'Eglise - a conclu Melloni - est le calice: c'est de là que vient également pour les générations d'aujourd'hui le devoir de récolter et porter des fruits".

"C'est un livre qui relance le rêve oecuménique", a affirmé avec conviction Michelina Tenace, observant que la prochaine et fondamentale étape sera le Concile de Nicée III, en 2025, auquel le pape François et le patriarche Bartholomée se sont donné rendez-vous au terme du pèlerinage en Terre Sainte en 2014. "A partir de la rencontre entre Clément et Athénagoras - a souligné la théologienne, nommée consulteure auprès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ainsi que Laetitia  Calmeyn et Linda Ghisoni le 21 avril dernier - Riccardi a su renouveler la prophétie de l'oecuménisme", aidant ainsi à dépasser l'habitude de la division et de l'indifférence aux signes des temps, qui caractérise parfois le regard des chrétiens sur le monde.



Le rêve oecuménique dans le livre d'Andrea Riccardi sur la rencontre entre Olivier Clément et le patriarche Athénagoras
Le rêve oecuménique dans le livre d'Andrea Riccardi sur la rencontre entre Olivier Clément et le patriarche Athénagoras