news

Les carmélites de Pescara, qui vécurent jadis dans le couvent de Sant'Egidio, ont reçu la visite d'Andrea Riccardi

31 Mai 2019 - PESCARA, ITALIE

Andrea Riccardi

A l'occasion de la présentation du livre "Tout peut changer"

Partager Sur

Mardi 28 mai, avant de prendre la parole à Pescara, pour une rencontre autour de son livre d’entretien “Tout peut changer”, Andrea Riccardi a rendu visite aux carmélites de Santa Maria del Monte Carmelo.

Certaines d’entre elles, les 5 plus âgées, ont vécu dans le carmel de Sant’Egidio, au Trastevere, avant qu’il ne devienne, en septembre 1973, la maison de la Communauté qui, depuis lors, porte son nom.

La rencontre s’est déroulée dans un climat fraternel et émouvant : de nombreux souvenirs des moniales ont donné l’occasion à Andrea Riccardi d’enrichir l’histoire des 50 ans de la Communauté. Les carmélites, qui sont une vingtaine dans ce monastère situé face à l’Adriatique, ont exprimé leur joie que le lieu dans lequel certaines d’entre elles ont vécu – les moniales l’ont habité pendant plus de trois siècles – ait été utilisé à peine un an après qu’elles l’aient quitté, « par une Communauté qui vit l’Evangile avec foi, qui est amie des pauvres et travaille pour la paix. » La visite s’est conclue par l’engagement pris de rendre encore plus forts les liens d’amitié et de communion : « Dans l’espérance de nous revoir vite, nous renouvelons notre amitié et notre prière pour toutes les Communauté de Sant'Egidio dans le monde. »



Les carmélites de Pescara, qui vécurent jadis dans le couvent de Sant'Egidio, ont reçu la visite d'Andrea Riccardi
Les carmélites de Pescara, qui vécurent jadis dans le couvent de Sant'Egidio, ont reçu la visite d'Andrea Riccardi
Les carmélites de Pescara, qui vécurent jadis dans le couvent de Sant'Egidio, ont reçu la visite d'Andrea Riccardi