news

Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe

25 Octobre 2019 - KAMPALA, OUGANDA

Ougandaenfants
L'AfriqueÉcole de la Paixecologie

Partager Sur

« Nous ne pouvons pas accepter qu’un bidonville de notre commune soit à ce point oublié et insalubre. » C’est l’opinion qui a animé les membres de la Communauté de Sant'Egidio de Kampala (Ouganda) qui ont appelé de nombreux amis, le dimanche 20 octobre pour une journée d’amitié et de nettoyage dans le bidonville de Katwe, où vivent de nombreuses familles immigrées de la région la plus pauvre de l’Ouganda.

A Katwe, des centaines d’enfants vivent dans une extrême pauvreté et la Communauté a rencontré certains d’entre eux tandis qu’ils faisaient l’aumône dans les rues de Kampala. Sant’Egidio organise régulièrement des fêtes et des goûters avec les enfants de Katwe, et beaucoup d’entre eux participent à l’Ecole de la Paix qui se trouve dans un quartier voisin. Chaque semaine, la Communauté se retrouve pour la prière, à laquelle les enfants participent en grand nombre, surtout lorsqu’on prie pour la paix, rappelant les nombreux pays en guerre.

A plusieurs, avec les habitants de Katwe, ils ont nettoyé les rues, mis en place un système de collecte des déchets et créé des espaces de jeu sécurisés pour les enfants, afin que tous puissent profiter de la beauté du paysage ougandais, y compris les habitants de ce quartier.

« Nous sommes préoccupés par la pollution qui menace notre terre et nous nous rendons compte que les lieux où vivent les pauvres sont les premiers à être menacés. » Tel est le constat des amis de Sant’Egidio à Kampala. « Il y a de nombreux défis. Nous avons commencé à en affronter quelques uns, comme la vaccination des enfants et la fourniture de produits d’hygiène. »

Les chaînes de télévision Uganda Youth TV et Bukedde TV sont venues, curieuses de l’événement, et ont interviewé plusieurs protagonistes.

Un représentant des familles a remercié Sant’Egidio en disant : « Je vous remercie pour votre travail et votre proximité. Vous n’êtes pas comme d’autres qui ne viennent qu’une seule fois, font des photos et disparaissent. Vous êtes comme une famille qui est toujours présente. »

Un délégué de la municipalité de Kampala a lui aussi participé à cette journée et a remercié pour l’initiative de solidarité et d’engagement concret prise par de nombreux jeunes de Sant’Egidio, en faveur des droits des enfants.

 


Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe
Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe
Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe
Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe
Ensemble, retrousser ses manches pour rendre plus vivable le bidonville de Katwe