news

After the flood. Le Malawi après le cyclone Idai

10 Novembre 2019 - MALAWI

Dream
Urgences humanitaires

Partager Sur

Le 4 mars, le cyclone tropical Idai s'est abattu sur l'Afrique du centre-ouest. Des vents forts, des pluies et des inondations ont touché le Malawi, le Zimbabwe et le Mozambique, tuant ainsi plus de mille personnes. A distance de plusieurs mois, les dommages causés par le cyclone continuent à se faire sentir. La Communauté de Sant'Egidio a répondu activement à l'urgence, que ce soit au Mozambique, surtout dans les zones proches de Beira, ou au Malawi. Là, l'engagement s'est considérablement intensifié lors de la seconde phase d'aide aux familles touchées par le cylone Idai et l'on continue à aider les très nombreuses personnes qui luttent encore pour survivre, en particulier dans les zones de Nsanje et de Chikwawa. Des personnes qui ont tout perdu, de la famille à la maison, des terrains au bétail.

L'économie du Malawi dépend preque exclusivement des produits agricoles, principalement du maïs. La sécurité alimentaire est un défi continu lors du passage de la sécheresse à la tempête. Des pluies irrégulières aideraient le pays à garantir suffisamment de nourriture pour la population et pour l'industrie agro-alimentaire, mais malheureusement elles sont rares.

Cette année, à cause des fortes pluies causées par le cyclone dans les districts de Nsanje, Chikwawa, Thyolo, Mulanje, Chiladzulu, Phalombe et sur certaines zones de Zomba, Balaka et Mangochi, la situation s'est nettement détériorée. A Nsanje, l'une des zones les plus touchées, s'est ajoutée la crue du fleuve Shire qui a détruit maisons, champs et propriétés, provoquant ainsi la mort de personnes et de bêtes. Très nombreuses sont les personnes déplacées, qui ont trouvé refuge dans les écoles publiques restées debout, les instituts et les terrains de football où elles pouvaient construire des cabanes en paille. C'est justement dans cette zone, qui est dans un besoin extrême, que s'est concentrée l'aide de DREAM et de la Communauté.

(Continuer à lire en italien)

POUR SOUTENIR LA RECONSTRUCTION DU MALAWI ET DU MOZAMBIQUE CLIQUER ICI >>