news

Au Japon, la proposition de Sant'Egidio pour un moratoire olympique 2020 des exécutions capitales

22 Novembre 2019 - JAPON

Peine de mort

La réflexion sur le système judiciaire japonais lors du symposium "No Justice Without Life" à la diète nationale à Tokyo

Partager Sur

Un moratoire olympique 2020 des exécutions capitales a été proposé à la diète nationale à Tokyo, le parlement japonais, par Mario Marazziti, de la Communauté de Sant'Egidio et coordinateur de la WCADP (Worldwide Campaign against the Death Penalty), proposition soutenue par l'Interparliamentary Group on the Future of the Death Penalty in Japan.

La proposition de moratoire intervient dans le cadre du symposium international "No Justice Without Life" et fait partie de la préparation et du soutien au voyage apostolique du pape au Japon qui place au centre la défense de la vie et de la dignité humaine en toute circonstance. Situé à la veille de l'arrivée du pape, le symposium est organisé par la Communauté de Sant’Egidio, avec la participation des dirigeants du All-Party Parliamentary Group to consider the Future of the Death Penalty in Japan et de la JFBA, l’Association nationale des avocats du Japon et de divers représentants du bouddhisme japonais et des personnalités publiques.

L’Appel pour un moratoire olympique 2020 des exécutions capitales a précisément été fait et relayé par les représentants présents des différents partis de la majorité et de l'opposition en vue d'une réflexion plus profonde sur le système judiciaire japonais - en particulier sur les institutions juridiques des aveux, de l'arrestation et de l'interrogatoire, à la lumière des cas juridiques - , vers l'abolition totale de la peine capitale au Japon.

Il a été question lors du symposium des erreurs judiciaires, avec les témoignages de Hideko Hakamata (sur la photo), sœur du condamné à mort libéré au bout de 48 ans de réclusion, Iwao Hakamata, et d'un condamné qui est resté près de cinquante ans dans les couloirs de la mort, dans le cas connu sous le nom de "Fukuoka incident”. À partir de leurs témoignages mais aussi de l'adhésion de plus en plus importante à un mouvement en faveur de l'abolition de la peine de mort et des grandes attentes suscitées par le voyage du pape, murissent des espérances importantes pour que le Japon s'unisse à son tour à ce tournant de l'histoire qui déclare la peine de mort "inadmissible".

 

L'intervention de Mario Marazziti à l'ouverture du symposium (en anglais)



Au Japon, la proposition de Sant'Egidio pour un moratoire olympique 2020 des exécutions capitales
Au Japon, la proposition de Sant'Egidio pour un moratoire olympique 2020 des exécutions capitales