news

Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort: "la culture de la vie vaincra"

29 Novembre 2019 - DÉCEMBRE, ITALIE

Tous les textes et la vidéo de l'événement

Partager Sur

CLIQUER ICI POUR VOIR LE PROGRAMME ET LES TEXTES DE L'EVENEMENT >>

Des ministres de la Justice et représentants de 22 pays - aussi bien abolitionnistes, de droit ou de fait (comme le Libéria, le Maroc, le Niger, la République centrafricaine et la Zambie) que mainteneurs (comme le Tchad, l'Indonésie, la Somalie, le Soudan du Sud et le Vietnam) - se sont réunis aujourd'hui à la Chambre des députés italienne à l'occasion du Congrès international "Pour un monde sans peine de mort", organisé par la Communauté de Sant'Egidio pour réfléchir sur la manière d'arriver à une progressive abolition de la peine capitale et comment lutter contre les exécutions extrajudiciaires et les lynchages, souvent provoqués par la diffusion d'un langage et d'une culture de haine.

Marco Impagliazzo, président de la Communauté de Sant'Egidio, a souligné que "depuis plusieurs années nous observons que les manières de voir la justice sont traversées par des ondes émotionnelles exactement comme en politique", et également que "le débat sur la peine de mort souffre de tels excès: certains essaient de la remettre au goût du jour. Cela arrive en Italie, cela arrive en Europe. Certes nous ne sommes pas arrivés au point de la réintroduire mais le climat ambiant est suffisant pour changer le cadre général de la question dans le monde".

En même temps "le terrorisme, les guerres incessantes dans certaines régions du monde et les réseaux criminels globalisés, le narcotrafic, rappellent une diffusion toujours plus étendue des condamnations à mort non officielles (extrajudiciaires) mais communément de plus en plus acceptées". Toutefois "de nombreux fruits ont déjà été recueillis: les résultats de la campagne pour le moratoire enregistrent, à commencer par les chiffres, un avancement progressif. Mais il est nécessaire d'insister: à la fin vaincra la culture de la vie". (voir le texte intégral)

Mario Marazziti, coordinateur de la campagne mondiale contre la peine de mort de la Communauté de Sant'Egidio, souligne pour sa part que l'objectif du congrès est "la recherche et la mise en oeuvre de méthodes pour donner au monde et aux populations davantage de justice et de sécurité de manière humaine, sans jamais détruire la vie des personnes coupables". A présent, affirme Marazziti, "un monde sans exécutions, sans sacrifices humains, se rapproche: nous devons décider de quelle partie de l'histoire nous voulons être. En 1975 - a-t-il souligné - seuls 16 Etats avaient aboli" la peine de mort. "L'an dernier les proportions inverses ont été atteintes: 23 Etats ont condamné leurs citoyens à la peine capitale et 53 seulement, sur 200, ont émis des condamnations à mort, tandis que 30 d'entre eux ne l'ont pas appliquée. Il y a seulement un an, il y a eu 30 "oui" à l'Assemblée générale de l'ONU pour un moratoire universel, un progrès de 117 unités en faveur du vote final par rapport à deux ans avant à peine". (voir le texte intégral)

 

 Toutes les interventions ont donné à un public nombreux et attentif divers points de vue sur la lutte en faveur de l'humanisation de la société à travers l'abolition de la peine capitale. Voici les textes et la vidéo intégrale de l'événement.

 
PROGRAMME ET TEXTES DE L'EVENEMENT

Salutations
Rita Adam, Ambassadeur de la Confédération suisse en Italie, à Malte et à Saint-Marin

Discours d'introduction
Marco Impagliazzo, Président de la Communauté de Sant'Egidio TEXTE (IT)

Contributions
Adama Dieng, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies sur la prévention des génocides TEXTE (EN)
Francisca Eugénia Silva Dias Vandunem, Ministre de la Justice, Portugal TEXTE (FR)
Tsakhiagiin Elbegdorj, ancien président de la Mongolie et représentant de la Commission internationale contre la peine de mort ICADP


DEUXIEME PARTIE

Discours
Mario Marazziti, Communauté de Sant’Egidio TEXTE (EN)

Témoin
Suzana Norlihan Binti Alias, Avocate et témoin, Malaisie TEXTE (EN)

Contributions
Ronald Lamola, Ministre de la Justice, Afrique du Sud 
Milena Santerini, Vice-présidente de la Fondation mémorielle de la Shoah de Milan TEXTE (IT)
Bessolé René Bagoro, Ministre de la Justice, Burkina Faso TEXTE (FR)

VIDEO



Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort:
Les ministres de 22 pays à la Chambre des députés italienne. Des progrès vers l'abolition de la peine de mort: