news

A Blantyre les obsèques d’Elard Alumando. En sa mémoire, la Communauté unie prie pour la résurrection de l’Afrique

21 Juin 2016 - BLANTYRE, MALAWI

Le MalawiHOMÉLIES

De nombreuses personnes venues du Malawi, de toute l’Afrique et d’Europe se sont réunies dans la liturgie célébrée par Mgr Vincenzo Paglia

Partager Sur

Ce matin ont été célébrées à Blantyre les obsèques d'Elard Alumando, disparu le 10 juin dernier Johannesburg, des suites des conséquences d'un grave accident de la circulation.

Un peuple de 1600 personnes a rempli dès les premières heures de la matinée la grande église Saint-Louis-de-Montfort au centre de Blantyre, pour entourer d'une grande accolade Elard, responsable des Communautés de Sant'Egidio au Malawi et directeur national du programme DREAM.

Une délégation de la Communauté de Rome était présente, ainsi que des délégations d'autres communautés italiennes et européennes, menées par Cristina Marazzi, vice-présidente du programme, et des représentants des communautés africaines provenant du Mozambique, de Zambie et du Zimbabwe.

L'archevêque Vincenzo Paglia a présidé la célébration du rite funèbre en présence de plusieurs prêtres et missionnaires malawiens. Dans un climat de recueillement, d'émotion et de prière, a été proclamé l'évangile de la résurrection de Lazare. Durant son homélie, l'évêque Vincenzo a déclaré : « Jésus aimait Lazare et ses sœurs. Il s'arrêtait souvent chez eux à Béthanie. Aujourd'hui Jésus s'arrête avec nous ici, à Blantyre, au Malawi, aux côtés d'Elard. Nous pourrions le comparer à Lazare, le frère aîné des communautés sœurs du Malawi, le frère qui a été à leur origine et qui les a fait grandir. Et Jésus l'a aimé comme il a aimé Lazare et ses sœurs. Et, de même qu'il s'est rendu auprès d'elle autrefois, de même il vient aujourd'hui, pour nous consoler ». Les paroles de Mgr Paglia ont réchauffé le cœur d'un grand nombre de personnes et consolé les nombreuses communautés venues de toutes les régions du Malawi pour écouter et accueillir une parole d'espérance et regarder l'avenir à la lumière de la Résurrection.

A la fin de la prédication, l'évêque a conclu en disant : « Nous aussi, nous devons ressusciter. Nous aussi, nous devons nous défaire des bandelettes de la résignation, des bandelettes de l'amour pour nous-mêmes : nous devons libérer nos mains, dénouer les liens qui entravent nos pieds, dénouer notre langue pour marcher dans les villages du Malawi, de l’Afrique, dans les périphéries du monde et libérer de nombreux enfants abandonnés, de nombreux jeunes. C'est ce qu'a fait Elard. Et nous devons tous recueillir son héritage et continuer, avec son enthousiasme, à libérer beaucoup de personnes de la maladie, de la pauvreté, de l'abandon, de la solitude.

La résurrection du Malawi, la résurrection de l’Afrique nous unit tous, avec Elard. C'est le rêve que nous avons tous et qu'Elard continue d'avoir ».

Dans l'après-midi, l'évêque Vincenzo a réuni une assemblée avec toutes les communautés de Blantyre sur le thème de la vie éternelle et du Paradis.

A ses paroles ont succédé de nombreuses interventions avec des témoignages, des réflexions et des souvenirs de la vie d'Elard et de son amour pour le Malawi et pour la Communauté.