news

Dominique Lebrun, archevêque de Rouen: “Je demande la grâce que la reconnaissance du martyr ne soit pas une bannière levée pour combattre et condamner.”

18 Septembre 2016

Assise 2016#Thirst4peacePrière pour la paix Assise 2016

#peaceispossible

Partager Sur

“La Providence me conduit à Assise quelques semaines après l’assassinat du Père Jacques Hamel, à la fin de la messe, par deux jeunes hommes se réclamant de leur foi musulmane.” Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, a réévoqué à Assise, lors de la rencontre “Soif de Paix”, organisée par Sant’Egidio, le diocèse d’Assise et la Famille Franciscaine, le martyre du père Jacques Hamel.

L’archevêque a déclaré : “je voudrais demander la grâce de continuer le chemin du dialogue, un dialogue qui soit plus fort et plus vrai, plus intérieur”. L’archevêque de Rouen a plaidé pour que la reconnaissance du martyre du père Hamel “ne soit pas une bannière levée pour combattre et condamner ; mais la joie de rendre grâce pour le don d’un prêtre qui a donné sa vie comme le Christ”.

A ceux qui se demandent si la cohabitation n’est pas qu’une illusion, l’archevêque Dominique Lebrun a rappelé que “la visite rendue par de nombreux musulmans à nos assemblées dominicales le dimanche 31 juillet [était celle] d’une famille rendant visite à une famille en deuil, et cela est bon. Nous sommes de la même famille humaine.»