news

Au Lesotho, petit pays au sud de l’Afrique, on grandit aussi à l’école de la paix

5 Octobre 2016 - MOHALES HOEK, LESOTHO

École de la Paix

Dans ce pays africain, marqué par une très forte incidence du SIDA, de nombreux enfants sont orphelins de leurs deux parents. Avec eux, Sant'Egidio a récemment célébré le jubilé de la miséricorde

Partager Sur

Le Lesotho est un petit État indépendant totalement entouré par l'Afrique du Sud. Sa population, de moins de 2 millions d'habitants, est composée en grande partie d'agriculteurs ou d'éleveurs. L’économie n'est pas très florissante et l’incidence du SIDA est très élevée, plus de 30 % de la population. C'est pourquoi de nombreux jeunes sont orphelins de leurs deux parents.

Depuis plusieurs années, la Communauté de Sant'Egidio est  présente au Lesotho à Maseru, la capitale, où les étudiants prient dans une église du centre et visitent les personnes sans domicile. En ville se trouvent en effet de nombreux pauvres, parmi lesquels beaucoup d'enfants. Dans la ville de Mohale’s Hoek, où se situe le plus grand collège du pays, la Communauté de Sant'Egidio est principalement composée d'étudiants d'écoles supérieures, les Jeunes pour la paix qui, chaque samedi, après la prière commune, réunissent de nombreux enfants à l' école de la paix

Avec ces enfants, à Mohale’s Hoek aussi, Sant'Egidio a célébré le jubilé de la miséricorde dont nous voyons sur la photo la conclusion festive.