news

La maladie ne peut pas ni ne doit pas faire oublier que vous avez une valeur inestimable aux yeux de Dieu.

18 Mai 2017

Les paroles du Pape FrançoisMalades

Partager Sur

Pendant son ministère, Jésus a rencontré de nombreux malades, il s’est chargé de leurs souffrances, il a abattu les murs du rejet et de la marginalisation qui empêchait beaucoup d’entre eux de se sentir respectés et aimés. Pour Jésus, la maladie n’est jamais un obstacle pour rencontre l’homme, bien au contraire. Il nous a enseigné que la personne humaine est toujours précieuse, toujours dotée d’une dignité que rien ni personne ne peut abolir, pas même la maladie. La fragilité n’est pas un mal. La maladie, dont la fragilité est une expression, ne peut et ne doit pas faire oublier qu’aux yeux de Dieu, notre valeur humaine reste toujours inestimable.

Même la maladie peut être une occasion de rencontre, de partage, de solidarité. Les malades que Jésus rencontrait étaient revigorés d’abord par cette conscience. Ils se sentaient écoutés, respectés, aimés. Qu’aucun de vous ne se sentent jamais seul, ni se considèrent comme un poids, ni ressentent le désir de s’enfuir. Vous êtes précieux aux yeux de Dieu, vous êtes précieux aux yeux de l’Eglise !

Extrait du discours du Pape François aux personnes atteintes de la maladie de Huntington, le 18/05/2017